Des poireaux font du sport !

Saison 2016, Course 9, La Pilatrack

14 Octobre 2016, 13:31pm

Publié par tcaboc34

Le dimanche 2 Octobre 2016 avait lieu la Pilatrack

261 inscrits, 208 riders à l'arrivée

 

Si je devais faire une course par an, ce serait la Pilatrack. Les tracés sont superbes, l'ambiance est bonne et la poursuite de l'après midi est toujours mémorable.

25ème (+20%) en 2013,   39ème (+14%) en 2014,   24ème (+15%) en 2015 , que vais-je faire cette année, je ne le sais pas mais je suis certain de m'amuser avec le dossard 51 pour 2016.

 

 

Spéciale 1:

Le bus nous a monté presque tout en haut (c'est peut être pour ça aussi que j'aime la pilatrack), après quelques coups de pédales, nous sommes tout en haut, au départ de la spéciale 1. Il ne pleut pas mais le sol est trempé. Le départ est très physique, j'aurais probablement du en tenir compte et ne pas partir avec le masque.

Des les premiers mètres dans la pelouse, j'ai plein d'eau sur le masque, surtout que je roule sans garde boue pour éviter les problèmes de bourrages rencontrés à Megève... Puis avec l'effort, s'ajoute la buée. Quand j'entre dans la pénombre de la forêt je vois vraiment que dalle. Je double malgré tout le concurrent parti devant mais je perds l'avant peu de temps après. Je me relève, repars et j'entends déjà quelqu'un derrière. Je me pousse, c'est le 52 ! Merde, il vient de me mettre 20 secondes, je me dis que je me traîne... Je négocie un peu mieux la partie basse en forêt avec un peu plus de pente.

Classement :  50ème en 6min38 (+18% bof)

Spéciale 1

Spéciale 1

Spéciale 2:

Cette spéciale est presque entièrement en forêt, dans la pente sur un superbe chemin rempli de variations de pente et de virages. Elle est en tout cas très agréable. Je pense avoir mieux rouler, j'ai rattrapé le 50 et je n'ai pas vu le 52.

Classement : 30ème en 5min38 (+13% correct)

Spéciale 2

Spéciale 2

Spéciale 3:

La spéciale 3 se déroule sur de superbes chemins assez poussiéreux. Il y a quelques passages bien physique en raison de pédalages répétitifs. Il faut réussir à rouler propre et éviter les arbres jusqu'en bas ! Je suis de nouveau satisfait de ma spéciale, j'ai cherché à rouler sans faire de fautes et à rester fluide. Je n'ai pas vu le 52, ça me va !

Classement : 30ème en 9min34 (+9% Bien)

Spéciale 3

Spéciale 3

Spéciale 3

Spéciale 3

Classement après les trois spéciales du matin : 35ème en 21min51 (+12% correct)

Pour la poursuite nous partons dans l'ordre du classement du matin en respectant les écarts de temps. La bagarre va être intense car le 29ème et le 42ème ne sont séparées que de 20 secondes !!! Il nous reste maintenant une poursuite d'environ 25 minutes pour nous départager !

Poursuite :

Je pars 0,7s derrière Ralfonce et 0,6s devant Luca. Tout en haut, dès le premier sprint c'est la bagarre, Luca nous double. Mais en vieux roublards que nous sommes avec Ralfonce, on le laisse devant. On sait que c'est très long et que le temps gagné sur ce long sprint est négligeable comparé à l'énergie perdue. Il me semble qu'un autre rider me double sur la première portion de pédalage juste avant de rentrer dans la forêt.

Je suis alors 37ème, mais je sais qu'il reste encore beaucoup de temps pour essayer de remonter. En forêt, j'en rattrape un, je reste derrière mais il décide de me laisser passer. Je rattrape alors Ralfonce, je vois qu'il descend bien et qu'on a personne derrière, alors je reste derrière lui. Puis on rattrape un groupe de riders, un par un on parvient à en doubler quelques uns. On arrive alors dans un champs ou mes 4 femmes m'attendent (Une qui filme, une photographie et deux qui crient !!!)

Poursuite (Ralfonce en noir)

Poursuite (Ralfonce en noir)

Poursuite (le 155 va bientôt craquer)

Poursuite (le 155 va bientôt craquer)

Poursuite

Poursuite

Dans la remontée qui suit le champ, je passerai Ralfonce qui prendra un peu ma roue, puis je prendrai sa roue la remontée suivante. On attaque alors le dernier tiers du parcours en se faisant doubler au pédalage par un rider (spécialiste crosseur) ...

Poursuite

Poursuite

Je parviens alors à distancer Ralfonce puis j'aperçois le rider qui me précède. Je vois que je le rattrape, mais les arbres ne sont pas loin alors ils ne faut pas s'emballer et essayer de rester lucide. Je m'efforce de rouler propre et fluide...

Poursuite

Poursuite

J'entre dans la dernière portion technique, je suis relativement proche mais je comprends que s' il ne part pas à la faute je ne le rattraperais pas. Il ne fera pas de faute et je terminerai 10s derrière.

Temps de la poursuite : 27min44 (+8% Très bien)

Classement général : 30ème en 49min35 (+10% Bien)

Ralfonce finit 31ème en 50min15

Le 52 (Hugo) finira 13ème en 47min58

Je suis une nouvelle fois très content d'avoir participé à la Pilatrack et satisfait de ma performance. La prochaine course sera en 2017...

D'ici là, j'ai ma fourche qui claque à renvoyer à Rock Shox et mon nouvel amortisseur à renvoyer à Fox en raison d'un rappel de tous les amortos de ce modèle 2016 !! 

Voir les commentaires

Saision 2016, Course 8, La Forest'enduro

11 Octobre 2016, 11:36am

Publié par tcaboc34

Samedi et dimanche 17 et 18 septembre avait lieu l'Enduro de la Forestière

118 riders au départ le samedi, 40 à l'arrivée le dimanche !!!

 

Avec Rémi et Romain, on est présent ce samedi matin plutôt frais et humide à Lelex pour les 4 spéciales du samedi. Les remontées se font principalement en télécabine. Nous voila donc rapidement au départ de la spéciale 1.

 

Spéciale 1:

La plus grande partie de cette spéciale se fait dans des champs labourés par les vaches et sur des gros chemins. Il faut donc fortement pédaler et bien regarder pour trouver le balisage. La fin en foret est beaucoup plus sympa. J'ai du mal à trouver mon chemin et à pédaler.

Classement :

Thomas 31ème en 8min21 (+22% mauvais)

Rémi 40ème en 8min33

Romain 84ème en 11min29

Spéciale 2:

Une spéciale plus sympa avec plus de forêt. Avec Rémi on a préféré, mais il y avait encore un peu de champs à vache au début...

Classement :

Thomas 24ème en 7min31 (+20% bof)

Rémi 37ème en 8min09

Romain 83ème en 11min59

Spéciale 3:

Une spéciale bien cool avec beaucoup de forêt, de virages, d'appuis... Le haut était en revanche très physique à la pédale. On a tous apprécié !

Classement :

Thomas 24ème en 8min58 (+15% correct)

Rémi 28ème en 9min07

Romain 78ème en 13min06

Spéciale 4:

Une spéciale du même genre que la précédente mais avec une partie haute plus technique et moins physique. Et le terrain est devenu plus glissant en raison de la pluie... On a tous apprécié également !

Classement :

Thomas 14ème en 8min20 (+14% correct)

Rémi 27ème en 8min58

Romain 72ème en 12min03

Jusqu'ici, la météo n'est pas terrible mais tout va bien. L'organisation a juste fait de petites boulettes pas trop génantes. Exemple : l'ouvreur de la spéciale 1 s'est fait doubler par les 4 premiers concurrents... Pour l'instant c'est presque drôle...

 

La nuit arrive, avec Rémi il faut qu'on trouve un endroit pour dormir !!!

Après un peu de recherche, pour trouver de l'eau puis pour trouver ou poser une tente et une camionnette, on trouve un splendide abris avec bancs !!

Saision 2016, Course 8, La Forest'enduro
Saision 2016, Course 8, La Forest'enduro

On était super bien. Bien mangé, bien discuté, bien rigolé, bien dormi... Bien douché ? Non pourquoi ! On repédale dans la boue le lendemain !

 

Justement le lendemain matin est là ! Briefing 7h15, enfin à peu près... De toute façon attendre sous la pluie en tenue de vélo à 7h du mat ce n'est pas un problème, alors un briefing en retard pas grave... Surtout pour nous qui n'étions pas en avance, on était encore en train de déjeuner quand tout le monde arrivait. Oui on était très proche du lieu du briefing, en fait on était au briefing depuis la veille finalement !

 

On monte à la spéciale 1 à vélo. On nous informe qu'il y a un problème, la spéciale aurait été partiellement débalisée. L'organisateur décide alors de ne pas la chronométrer. Tiens d'ailleurs, il est où le chronométreur ? On descend donc la spéciale pour le fun.

 

En bas, pas de ravitaillement... On remonte à la spéciale 2, la remontée est très longue,... On arrive en haut affamé, assoiffé et on a froid... Je constate qu'il n' y a pas de ravitaillement... Puis pire encore, on constate qu'il n'y a pas de chronométreur... Bizarre, on pédale depuis très longtemps, il y a une route et le chronométruer n'est toujours pas arrivé !!! Je comprends alors que le chronométreur devait encore moins être prêt pour la spéciale 1 et que c'est certainement la vrai raison de l'annulation de la spéciale 1 qui était en réalité très bien balisée.

Du coup, tous les coureurs se retrouvent en haut, trempés, à attendre le chronométreur... L'ambiance dégénère. On a froid, on a rien à manger, rien à boire et on attend un type qui est payé pour être là et qui n'est pas là... Depuis 7h15 on est prêt, il doit être 10h et le gars n'est toujours pas la... Il arrive enfin après une attente bien trop longue !

Vingt minutes plus tard, le premier rider part sans ouvreur qui le précède. J'espère pour lui qu'aucun barbelé n'a été mis en travers de son chemin ! Il ne croisera pas de barbelé, mais comme il n'y avait personne pour sécuriser la piste, des rubalises ont été enlevées. Résultat, personne n'a pris exactement la même piste donc la spéciale sera annulée...

 

Puis vient la spéciale 3, majoritairement en ville, enfin en ville à St Claude... Cette spéciale n'apparaîtra pas non plus dans le classement sans que je sache pourquoi...

 

En bas, ça gueule, tout le monde en a marre. Une course mal organisée quand il pleut et qu'il fait froid c'est insupportable.

 

L'organisateur nous propose alors de finir à Arbent pour une spéciale, la dernière. C'est à dire qu'il nous demande de prendre notre voiture pour aller à Arbent (40min), pour monter à vélo et faire une spéciale (éventuellement chronométrée?) sachant qu'on est trempé et plein de boue.

 

40 y sont allés, les autres sont rentrés chez eux, comme nous.

 

Voir les commentaires