Des poireaux font du sport !

Shrek et son copain : Swimrun de Vouglans (Jura) par Flo

31 Mai 2017, 20:39pm

Publié par Flo

Nous étions tout excités à l'idée de participer à notre 1er swimrun... Depuis novembre nous pensions participer à des triathlons, et c'est en lisant un magazine consacré à ce sport que l'on tombe sur l'article relatant Otillo, la naissance et l'épreuve reine du swimrun....

Otillo

Otillo

Cette idée nous pousse tout l'hiver à nous entraîner : vélo tout l'hiver pour aller au travail, cours de natation pour Shrek, course à pied pour nous 2...

Mais notre 1er swimrun dans le Jura à Vouglans est annulé 2 mois avant l'épreuve. Nous décidons de nous y rendre quand même, nous avons louer 2 mobil homes pour partir avec Estelle, Aurélien et leurs filles. La semaine précédente, l'organisateur annonce qu'il fera une découverte du circuit court en OFF avec ceux présents qui le souhaitent. Génial, on y va, et en plus la pression est retombée car nous pensons que ce sera court. 

Samedi matin 20 mai, nous rencontrons Fred l'organisateur, qui nous mène à son mobil home. Nous sommes 9 à participer, il nous explique notre circuit de 15 km, dont 2km de nage, divisé en 5 portions (finalement nous n'en ferons que 4).

Nous partons en voiture. Les autres sont tous des triathlètes et s'étonnent de notre non participation jusqu'à maintenant à une épreuve de triathlon! Ils se demandent certainement ce qu'on fait ici! Pour autant, tous sont très sympas, nous donnent de précieux conseils sur les noeuds nous encordant, sur le matériel, et nous livrent des anecdotes de leurs propres expériences. Nous descendons de voiture, voici l'équipe au départ.

Shrek et son copain : Swimrun de Vouglans (Jura) par Flo

Nous courons en combinaison néoprène avec tout notre matériel de nage et de course. Nous sommes encordés, comme sur une épreuve officielle. Au début, nous avons des gants de natation, mais très vite nous les enlevons car nous n'avons pas froid aux mains. Notre bonnet nous tient chaud à la tête, nous avons une flasque souple d'eau et des barres énergétiques dans notre combi, nous courrons en chaussures minimalistes. Nous n'avons ni plaquettes aux mains, ni pullboy accroché à la cuisse.

C'est parti pour une 1ère section à pieds très courte pour accéder au lac, puis 300 mètres à la nage. L'eau est bonne, je nage comme un pied. Puis nous courons, et renageons. J'arrive à mieux me concentrer, Tom ressent tout de suite la différence quand je m'applique un peu à la nage! La 3 ème portion de nage est la plus longue, 800 mètres. Nous arrivons les derniers, les autres nous attendent, nous mangeons un peu et discutons, puis c'est reparti en courant pour 7km. Nous sommes contents car nous courons vite, certes on est les derniers en nage, mais on a moins l'impression d'être des boulets quand on repart en courant. 

La classe !!!

La classe !!!

Shrek et son copain : Swimrun de Vouglans (Jura) par Flo

Il pleut quelques gouttes, qui sont les bienvenus car il fait chaud dans la combi! Toute l'équipe est très sympa, l'ambiance est excellente, on discute en courant, on rigole... On arrive dans le lac qui borde notre camping, le soleil apparaît, la nage est très agréable! Nous terminons par des sauts depuis un plongeoir, mon angoisse, je n'aime pas sauter! Je saute depuis le plongeoir de 2,5mètres, uniquement pour que Tom n'ai pas trop honte de moi! Puis lui saute de celui de 5mètres, et d'autres sauteront de 7,5mètres.

Shrek et son copain : Swimrun de Vouglans (Jura) par Flo

L'aventure se termine ainsi, nous sommes ravis de cette découverte! Nous avons adoré et nous avons hâte de recommencer! C'est comme ça que nous pensions vivre l'expérience, nager en eau libre, courir dans la nature, partager ces moments en toute convivialité avec d'autres sportifs... c'était parfait! Le week end avec Estelle et Aurélien était génial, entre baignade dans le lac, piscine, karaoké... merci à eux d'avoir garder les filles pendant cette matinée!

Shrek et son copain : Swimrun de Vouglans (Jura) par Flo

Voir les commentaires

Saison 2017, Course 2 : Enduro King Of Semnoz

9 Mai 2017, 21:05pm

Publié par tcaboc34

Le dimanche 7 mai avait lieu l'enduro King Of Semnoz
proche d'Annecy (74)
coupe Rhône Alpes Auvergne

250 inscrits, 184 riders classés

Changement de décor pour cette course, me voici dans le Semnoz avec de la boue et de la pluie, prêt à affronter les 5 spéciales de l'épreuve.
Cette fois-ci, les consignes sont claires, les reconnaissances du samedi sont autorisées et mêmes "fortement conseillées". Beaucoup y sont allés, sous une forte pluie...
Avec Rémi, notre vie de famille était une bonne excuse pour ne pas s'y soustraire !

Nous arrivons donc à 7h du matin le dimanche pour récupérer nos plaques 48 et 49.
Bonne surprise, les frères Lejeune (jeunes et sympas) arrivent et se garent à nos côtés. Thibau a déjà sa plaque 50 puisqu'il a reconnu avec son frère Sébastien (97) le samedi.
C'est parfait pour nous, on va passer la journée ensemble (Sébastien nous a rejoint dans la liaison 2 en roulant très fort et a été autorisé à partir après son frère pour les autres spéciales) et les fréros vont pouvoir nous briefer avant le départ de chaque spéciale sur ce qui nous attend !

   Spéciale 1 :

On regarde les premiers partir et il y avait du top pilote mondial ! Impressionnant la précision de pilotage dans la boue avec racines, cailloux et arbres en embuscades ! Sébastien revoit un peu ses ambitions à la baisse : "Dans les 40 ce serait déjà bien !".

Bon alors ! Elle est comment cette spéciale ?
Thibau : C'est l'horreur, c'est plat, faut pédaler et elle est longue...
Sébastien semble moins traumatisé mais assez d'accord.

En effet, je pars et pédale beaucoup. La spéciale est jolie mais assez peu technique, très peu pentue et très physique. Je rattrape le 46, ça m'aide à oublier que mes plaquettes arrières neuves frottent sur le disque. Le rodage se fait en spéciale pour aujourd'hui ! Je double le 46, puis franchis l'arrivée.
J'ai roulé propre, sans faute, assez prudemment, sans me cramer complètement...

Rémi retrouve ses marques sur le vélo, mais ce n'est pas évident avec la boue et ses nouveaux réglages ! En effet, pour la première fois depuis bien longtemps, il a mis un pneu avant à l'avant et un pneu arrière à l'arrière !
Thibau a tout donné et a dépassé Rémi !
Sébastien s'est trouvé trop lent sur cette première spéciale. Il n'aime pas les premières spéciales trop physiques. Mais cette fois il n'a pas vomi !

   Résultats :
Thomas      34ème en 7min34 (+14%) sur Romain Paulhan Chpt de France de Descente 2010)
Rémi          93ème en 8min12
Thibau        41ème en 7min39
Sébastien   52ème en 7min52

   Spéciale 2 :

On traverse le Semnoz pour arriver à la spéciale 2. Bon alors ! Elle est comment cette spéciale 2 ?
Sébastien : Y a pas mal de relances, mais plus de pente donc moins de pédalages et pas de grandes difficultés techniques.
Thibau : Ouais ! Faut attaquer quoi !

J'ai apprécié cette spéciale avec du flow (vitesse assez constante, pas du stop and go). Ça glissait bien sûr mais le contrôle était gérable. Je suis assez déçu de mon résultat, peut être un peu trop de prudence dans les portions rapides.
Rémi a également apprécié cette spéciale.

   Résultats :
Thomas      55ème en 3min56 (+26%) sur Paulhan
Rémi          83ème en 4min09
Thibau        44ème en 3min52
Sébastien   68ème en 4min01

Thomas

Thomas

Thomas

Thomas

Rémi

Rémi

Thibau

Thibau

Sébastien

Sébastien

   Spéciale 3 :

On traverse le Semnoz pour arriver à la spéciale 3. Bon alors ! elle est comment cette spéciale 3 ?
Thibau qui l'a adorée la veille : elle est géniale avec de la pente, des épingles, des cailloux, des dévers et ça va glisser ! Je vais attaquer comme un dingue pour exploser mon frère !
Sébastien qui s'est trouvé trop crispé hier : en effet, il est très difficile d'aller vite. Je pense que mon frère va se satelliser !
Thibau : "Faut pas trop se chauffer les gars !" mais je vais quand même tout lâcher !

Il y a en effet plus de difficultés techniques sur cette spéciale, mais c'est bien car ça manquait un peu sur les deux premières.
Je fais un bon premier tiers, sur la partie la plus pentue et la plus rocheuse. Mais une petite erreur me perturbe. A cause de la boue sur mon short, en me rasseyant sur la selle, je glisse de la selle, me retrouve assis sur le pneu (qui tourne évidemment) et m'envoie me broyer les noix sur le cadre ! Je souffre, une chose est certaine, je ne m'assoie plus jusqu'en bas !
Je rattrape alors le 46, qui lui aussi va me casser les noix puisqu'il ne fait pas vraiment d'effort pour que je le double. Je me traîne, je fais des fautes car j'essaie de voir ou le doubler. A force de m'entendre, il se bourre devant moi et m'oblige à me stopper pour ne pas lui rouler dessus. Il n'est pas content parce qu'il est "tombé en essayant de me laisser passer". S'il s'était poussé dès le début, on aurait perdu moins de temps tous les deux. Ha ces petits jeunes qui ne veulent rien lâcher... Ah ba même pas, il est plus âgé que moi.
La fin est très glissante dans la boue mais je ne m'en sors pas trop mal.
Thibau a évidemment attaqué mais le terrain plus glissant que la veille ne lui a pas permis le même style de pilotage... Il est déçu sur cette spéciale.
Sébastien s'en est plutôt bien sorti comparé à ses sensations de la veille.

   Résultats :
Thomas      46ème en 6min27 (+34%) sur Paulhan
Rémi          82ème en 7min16
Thibau        43ème en 6min23
Sébastien   47ème en 6min27

   Spéciale 4 :

On traverse complètement le Semnoz lors de cette longue liaison. On en profite pour discuter et regarder quelques riders sur une portion bien boueuse de la spéciale 3. On les encourage, certains nous amusent, d'autres nous épatent...

Bon alors ! Elle est comment cette spéciale 4 ?
Sébastien : Le même genre que la 2 mais avec un peu plus de passages techniques.
Thibaut : Ouais ! Faut attaquer quoi !

Hormis mon départ complètement raté. J'ai merdé mon équilibre pendant le compte à rebours. J'ai adoré cette spéciale dans laquelle se mêlait vitesse, glisse et petit passage technique. Je suis évidemment bouchonné par le 46 sur le dernier quart du tracé, mais satisfait de ma descente !
Rémi a également apprécié cette spéciale.
Thibau semble avoir laissé trop d'énergie dans la liaison et perd du temps sur cette spéciale.
Sébastien avait encore du jus pour bien rouler.

   Résultats :
Thomas      32ème en 3min53 (+22%) sur Paulhan
Rémi          88ème en 4min23
Thibau        47ème en 4min04
Sébastien   34ème en 3min55

Thomas

Thomas

Rémi

Rémi

Thibau

Thibau

Sébastien

Sébastien

   Spéciale 5 :

On traverse le Semnoz en reprenant notamment le parcours de la spéciale 2. La tige de selle de Sébastien est bloquée en position basse. Liaison un peu galère pour lui, mais il ne se plaint pas.
Bon alors ! Elle est comment cette spéciale 5 ?
Les deux frères : Elle est très courte avec des passages techniques sur de gros rochers ou des dalles glissantes.
Thibau : Faut attaquer quoi !
Avec Rémi on se dit qu'il y a plus à perdre qu'à gagner sur cette spéciale. Faut avant tout arriver en bas sans casse mécanique.

Le début me surprend car il est assez plat avec pas mal de pédalage. On arrive ensuite dans le technique que je passe sans faire de folies. J'arrive en bas en me disant que je suis satisfait de mon pilotage sur cette journée.
Rémi a vraiment assuré et s'est arrêté pour laisser passer 2 riders.
Thibau a attaqué sans se satelliser.
Sébastien arrive en bas sans tracas.

   Résultats :
Thomas      37ème en 2min02 (+20%) sur Paulhan
Rémi          140ème en 2min36
Thibau        30ème en 1min58
Sébastien   45ème en 2min04

   Classement général :

Thomas 34ème en 23min53 (+22%)
Rémi 89ème en 26min38
Thibau 36ème en 23min59
Sébastien 44ème en 24min21

Malgré la météo cette journée était bien sympa. Faire la course à quatre amène un petit plus bien cool !

   Des points à retenir :
- J'ai roulé à très faible pression dans la boue (1,15 bar devant ; 1,25 bar derrière) et ça fonctionne bien.
- Virer l'écran du masque lorsqu'il y a de la boue. Résultat : pas de buée et presque pas de boue dans les yeux !
- Envoyer une équipe se fatiguer aux reconnaissances, qui pourra ensuite nous briefer avant les spéciales. J'ai peur des fausses informations à la prochaine course...
- Penser à coller du papier de verre sur la selle en cas de boue ?
- Amener une perforeuse pour placer correctement la plaque sur le cintre.
- Aller rouler avec Rémi au Salève pour qu'il se tire la bourre avec nous !

 

...Video à venir...

Vidéo de Thomas Lapeyrie

Voir les commentaires

1 2 > >>