Des poireaux font du sport !

2019, Flo, Ultra Montée du Salève : Belle course, Flo dans la bagarre !

16 Avril 2019, 12:58pm

Publié par Flo et Tom

Ultra Montée du Salève
13 avril 2019
440 coureurs, dont 105 femmes

3,2km, 663mètres D+, à réaliser en 6 heures, la descente se faisant en télécabine

Tom :
L'organisation annonce un plateau féminin avec une densité importante de traileuses de haut niveau. Voici quelques coureuses présentes sur la ligne de départ :
- Pardin Jessica (une des meilleures françaises en trails verticaux, beaucoup de victoires en KV)
- Favre Corinne (Lauréate à plusieurs reprises de : la diagonale des fous, la 6000D, la CCC, les templiers, marathon du mont blanc, ...)
- Pessey Iris (6ème aux Mondiaux Universitaires de ski nordique, 2ème par équipe, 2ème de la Transjurassienne 50km)
- Troxler Simone (2ème en 2h44 du marathon pas très plat de Lausanne, 3ème du trail de très haut niveau Sierre-Zinal)
- Chollet Maya (14ème aux mondiaux de course de montagne)
- Tassion Laure (6ème aux Chpnt de france de ski nordique, Lauréate de la Transjurassienne 25km, Vice Chpionne régionale AURA sur 1500m)
- Peri Anaëlle (4ème de la Sainté Lyon, 6ème française en triathlon en 2002)
- Minnig Maëlle (lauréate du SwissPeaks Trail)

Tom :
Nous y sommes, c'est le jour de l'UMS, la course préférée de Flo. Tout est prêt !

L'entraînement :
- Ski de fond classique pour l'utilisation des bâtons
- Boulot à vélo pour avoir la caisse (et aussi pour aller bosser!)
- Des montées au Salève avec descente en cabine
- Un peu de muscu (fentes, gainages et pompes)
- Très peu de courses sur le plat

Le matériel :
- Des chaussures très légères avec une semelle fine et souple mais avec un mini drop pour soulager un peu les mollets
- Des bâtons (125cm)
- Des manchettes pour les premières montées

Le ravitaillement :
- Des barres et des gels salés
- Des gels anti-crampes
- Des gels sucrés
- Des pastilles d'hydratation avec de l'eau dans des bidons de vélo (donc pas de gobelets plastiques)
- Des bananes

La stratégie :
Il n'y en a pas vraiment. On sait que Flo est rapide d'après les chronos aux entraînements. Mais on sait aussi qu'elle n'a fait aucun entrainement long... Pourquoi ? Parce que ça prend du temps et ce n'est pas très fun !
Je sais donc que Flo sera vers l'avant de la course sur au moins 2 montées. Mais à quel moment son rythme va-t-il plus faiblir que celui des autres...?

L'échauffement :
Mon objectif : Flo doit arriver sur la ligne de départ le plus tard possible en ayant fait 10min d'échauffement.
Elle est encore en tenue "civile" quand toutes les autres sont déjà prêtes! L'échauffement commence en civile (sauf chaussures), puis un tour aux toilettes avant de se changer en traileuse à manchettes avec dossard. Deuxième échauffement avec bâtons pendant que beaucoup sont déjà sur la ligne de départ. Je voulais la faire courir encore une minute mais elle voulait rejoindre la ligne. Elle se retrouve sur la ligne 3-4 minutes avant le départ...

Flo :
Ça fait bien 5 mois que je pense à cette course. Tom m'offre des bâtons en décembre, que je m'empresse d'aller essayer pour une petite promenade jusqu'au plan du Salève. Puis en janvier, l'entrainement est difficile, je m’entraîne pour le trail blanc du Semnoz, mais sans grande motivation. La tendinite au tendon d'Achille qui en découle me permet de faire une pause salvatrice, et je redécouvre le ski de fond, en classique, avec Tom et les filles! J'adore ça, quelle joie de faire du sport dans la neige, en nature, en famille! La technique n'est pas bonne, mais je pousse sur les bâtons, et je prends beaucoup de plaisir!

En mars, reprise de la course, avec des montées au vuache puis au Salève. Mes temps réalisés en montées me donnent confiance, par contre je ne monte jamais plus de 2 fois. Je teste différentes sortes de barres que Tom m'a sélectionné. Ma sortie la plus longue remonte en février, avec 1h20 de ski de fond. Le vélo se fait comme d'hab, sur mon trajet maison-boulot, et n’excède pas 1 heure. Je sais donc que mon entrainement pour du long n'est pas optimal.

Par contre je suis contente d'avoir réussi à faire quelques entraînements plus durs en vélo.

Je me sens prête pour cette 10ème édition, pour laquelle est annoncée un grand nombre de traileurs réputés!

Quelques jours avant la couse, je raconte mon rêve lors du petit déjeuner familial... On m'annonce qu'il ne reste plus beaucoup de temps pour faire une 8ème montée, mais je tente quand même... Tom fait toute la montée avec moi pour me soutenir, je m’arrache, c'est super dur, et j'arrive in extremis avant la fin du chrono à passer la ligne d'arrivée...ou je m'écroule derrière.

2019, Flo, Ultra Montée du Salève : Belle course, Flo dans la bagarre !
2019, Flo, Ultra Montée du Salève : Belle course, Flo dans la bagarre !

Le matin même, je mange du riz, ma mère arrive pour garder les filles et nous partons avec Tom. Comme l'an dernier, il assurera avec brio son rôle de coach et nutritionniste! Tom a oublié sa montre, je lui donne la mienne. Je courrai donc sans chrono, mais tant pis, ou tant mieux, je ferai au feeling. La gestion du stress est meilleure que l'an dernier. Par contre j'ai peur d'un départ très rapide des filles, que j'aurais envie de suivre, et qui me laisserait sur les rotules pour le reste de la course!

Il fait frais, mais beau, et la neige d'il y a 10 jours a heureusement disparu, sans laisser de boue dans le chemin.

Je m’échauffe très rapidement, on assiste au départ des hommes à 10 heures, je cours un peu, me change, épingle mon dossard, recours avec Tom, et on arrive un peu à l'arrache pour le départ, donné à 10h20. Tom sait que plus j'arrive tard sur la ligne de départ, et mieux c'est pour moi!

Départ Femmes ! 10h20

Départ Femmes ! 10h20

Maya, Iris, Flo, Jessica, Corinne...

Maya, Iris, Flo, Jessica, Corinne...

Simone, Maya, Iris, Flo, Jessica, Corinne, Laure...

Simone, Maya, Iris, Flo, Jessica, Corinne, Laure...

Flo, Jessica

Flo, Jessica

Iris et Jessica partent en tête, je les rattrape au niveau du pont au-dessus de l'autoroute, passe devant, et attaque le chemin. Puis je me fais doubler par Jessica, mais je trouve qu'elle marche trop, ça ne va pas assez vite, alors je redouble, avec Iris, Maya et Simone. Ça passe, ça repasse, je suis 5ème, puis on arrive dans le champs, et je repasse en tête. Je sais que c'est certainement un peu stupide, mais j'ai les jambes, et j'aurais au moins fait ça devant Tom!!! Il court à coté de moi dans le champs, il me dit qu'en haut ça fera 32min, je ne réalise pas trop, et je passe la 1ère la ligne d'arrivée en 32'04, suivi par Iris 1 seconde derrière moi, puis Jessica, Maya et Simone.

1ère montée : 1ère en 32'04 !!!
Tom : Flo semble très bien! On s'apercevra le soir qu'il s'agit du record féminin sur une montée lors de l'UMS, devant des grandes stars du trail français : Christel Dewalle, Caroline Chaverot, Emilie Lecomte et Elise Chabey !

Apparemment je courrais tout le temps dans les cailloux avant l'arrivée...

Apparemment je courrais tout le temps dans les cailloux avant l'arrivée...

2019, Flo, Ultra Montée du Salève : Belle course, Flo dans la bagarre !

Arrivée dans le hall du téléphérique, il y a énormément de monde! Les hommes partis avant nous, attendent la benne. Tom me tend un bidon et une barre salée, puis les leaders féminines sont appelées à prendre tout de suite la benne. Pas le temps de discuter, on traverse la masse des hommes, très souriants et encourageants, et on monte dans la benne. Il y a aussi avec nous Corinne Favre. Je mange une demi barre salée, et boit un peu d'eau. Par contre je ne prends pas le temps d'enlever mes manchettes, je ferai donc la 2ème avec.

Je passe Corinne sur le plat du départ, nous échangeons quelques mots. Jessica repart devant, puis de nouveau, nous doublons, Maya passe en tête, j'essaye de la passer dans les escaliers, mais elle ne se laisse pas faire. Bon, j'espère lui mettre la pression, et en même temps, ça me préserve pour la suite (en fait, ça n'a pas vraiment du la stresser, et je ne me suis pas pour autant préservée!)

Maya arrive la 1ère, puis moi, suivi par Iris et Simone.

2ème montée : 2ème temps en 33'07 (général 1ère en 1h05'11)
Tom : Flo semble encore bien !

Flo, Corinne, Jessica, Simone , Iris...

Flo, Corinne, Jessica, Simone , Iris...

Flo, Iris, Simone

Flo, Iris, Simone

Dans la benne, je réalise que je n'ai pas assez bu, j'ai même une mini gêne dans la vessie. Désormais je me force à boire beaucoup à chaque descente. Je mange de la banane, un gel, et un tout petit morceau de barre banane-datte.

Simone part en tête, j'essaye de la suivre, mais elle va vite! Je double Corinne en l'encourageant, elle est super souriante, à 49 ans elle a encore la méga pêche, et surtout, quand je la dépasse, elle me pousse en avant!! Mais quelle énergie!!!

Je décroche de Simone. Je ressens déjà des crampes dans les orteils droits et les mollets! Mince!!!! Déjà!!! J'arrive dans le champs et essaye de dire à Tom que j'ai des crampes. Simone est en tête, puis Iris, Maya et moi même arrivons groupées.

Tom me donne un gel anti-crampe et une banane, c'est reparti!

3ème montée : 2ème temps en 33'59 (général 1ère en 1h39'10)
Tom : Flo me parle de crampes... C'est beaucoup trop tôt !! Ca m'inquiète un peu...

2019, Flo, Ultra Montée du Salève : Belle course, Flo dans la bagarre !
2019, Flo, Ultra Montée du Salève : Belle course, Flo dans la bagarre !

4ème montée, je ressens la fatigue, et dès le moindre trébuchement ou accroc, mes orteils ont envie de faire un angle droit avec mon pied!! J'ai vu mon père, Oliv, ma mère et les 2 filles prendre la benne en bas, je sais donc qu'ils m'attendent en haut, ça me motive!!! Simone est en tête, je suis Maya, et Iris me talonne.

4ème montée : 3ème temps en 35'47 (général 2ème en 2h14'57)
Tom : Flo gère ses crampes... Elle semble un peu plus fatiguée. Sa vitesse baisse un peu. Simone semble moins faiblir et prend la tête de la course.

Flo, Iris

Flo, Iris

2019, Flo, Ultra Montée du Salève : Belle course, Flo dans la bagarre !
Ah enfin je souris quand j'aperçois le photographe!

Ah enfin je souris quand j'aperçois le photographe!

Iris derrière moi, plus pour très longtemps!

Iris derrière moi, plus pour très longtemps!

Corinne, puis Jessica

Corinne, puis Jessica

Julia m'encourage dans le champs

Julia m'encourage dans le champs

Tom me donne un decramp, une banane, un gel citron, et je grignote un petit morceau d'une barre cacahuète.

C'est parti pour la 5ème, je dépasse Iris dans le plat, elle me dit qu'elle a envie d’arrêter. Je l'encourage, je lui dis que pour moi aussi c'est dur. L'année dernière, j'avais eu un gros ralentissement dans la 5ème, je pensais qu'en le sachant, j'étais prête à affronter ce coup de moins bien, que ça passerait mieux... La réalité fut tout autre... Simone et Maya filent devant, Iris me rattrape dans les derniers escaliers, elle me dit de m'accrocher, mais je n'y arrive pas, elle file elle aussi devant. Puis c'est Corinne qui me double, on s'encourage mutuellement. En bas du champ, mon père m'attend, je lui dis que je suis dans le dur. Ça le fait rire, et il fait quelques pas de course à coté de moi. Je vois Oliv, Thaïs qui joue du xylophone, Julia, ma mère... Tom court à coté. Je mets 3min de plus dans cette 5ème montée par rapport à la précédente.

5ème montée : 5ème temps en 38'49 (général 4ème en 2h53'46)
Tom : Ça se complique ! Elle est dans le dur. Elle rate de justesse la benne avec les 3 premières filles. Elle doit donc attendre la suivante. Environ 5 minutes de perdues qui rendent la 8ème montée plus difficilement réalisable dans les temps...

La benne est partie depuis quelques secondes il parait, nous avons le temps de nous ravitailler. Mais à ce moment là, je ne réalise pas du tout que peut être ces quelques minutes de perdues rendront une 8ème montée difficilement réalisable dans les temps... Corinne me propose de l'eau gazeuse, je lui passe ma gourde avec la pastille en échange, on parle, on rigole. Dans la benne nous sommes aussi avec Jessica, toutes 2 ont l'air de dire qu'elles s’arrêteront à 7 montées. Parfois il fait froid dans cette benne. Pendant une descente, j'aperçois pour la 1ère fois un chamois sous la cabine.

5eme montée

5eme montée

2019, Flo, Ultra Montée du Salève : Belle course, Flo dans la bagarre !
2019, Flo, Ultra Montée du Salève : Belle course, Flo dans la bagarre !
2019, Flo, Ultra Montée du Salève : Belle course, Flo dans la bagarre !
Tom monte avec moi

Tom monte avec moi

2019, Flo, Ultra Montée du Salève : Belle course, Flo dans la bagarre !

En bas, j'hésite à aller aux WC, mais Corinne me propose de partir, nous franchissons l'arche, je vais plus vite, elle me dit de partir devant, je lui réponds qu'elle me doublera dans la montée! 

C'est effectivement ce qui se passe, elle me dépasse dans cette 6ème montée. J'ai mal en bas du dos, mes avants bras vont exploser. Mais les crampes se maintiennent à distance, les gels anticrampe et decramp font effet...

Arrivée en haut, Oliv court avec moi jusqu'à la gare du téléphérique, je lui demande quelle heure il est, 14h40!! Oh purée!!! Je fais un rapide calcul, j'ai potentiellement le temps d'en faire encore 2, mais qu'est ce que ça va être dur!!!

6ème montée : 6ème temps en 40'28 (général 4ème en 3h34'14)
Tom : Je calcule la faisabilité d'une 8ème montée. C'est possible si ses temps restent stables (ce qui parait compliqué)

Avant de monter dans la benne, nous discutons avec Corinne et Francesca, celle qui est à l'origine de cette course. Elle est très contente de rencontrer Corinne. Nous discutons à propos des bâtons, les 2 femmes disent que sur cette course ils ne sont pas indispensables. C'est marrant, l'an dernier sans bâton, tout le monde me disait d'en prendre!!

Dans la benne, de nouveau Jessica dit que la 8ème montée sera impossible, qu'il ne restera plus que 45min et qu'elle ne sera pas comptée. Corinne est d'accord, moi je dis que c'est possible mais que ça va être chaud! J'avais dit un peu plus tôt à Corinne que je tenterais une 8ème si on me laissait partir (dernier départ possible pour les filles à 15h50 depuis le bas). Je tente un gel chocolat en plus de ma banane, très bon!! Les barres ont un peu plus de mal à passer en entier, j'en laisse à chaque fois énormément.

2019, Flo, Ultra Montée du Salève : Belle course, Flo dans la bagarre !

C'est parti pour la 7ème, Jessica me double vers la moitié, en me disant "Allez c'est la dernière!". Cette fois Corinne ne me double pas.

7ème montée : 6ème temps en 41'54 (général 4ème en 4h16'08)
Tom : En haut, je l'encourage à tenter une 8ème montée. Je lui passe un gel "coup de fouet" (je ne lui donne pas réellement de coup de fouet car c'est interdit). Je sais malgré tout que ça semble très difficile car il lui faudrait faire sa dernière montée en 40min maximum...

J'arrive en haut, et Tom dans le champ me dit que je peux tenter la 8ème! Je ne me pose pas de question, je fonce vers le téléphérique. Je vois Jessica assise avec son compagnon, je lui dit "Allez Jessica", mais elle ne se lève pas. Il est 15h34, Tom me donne rapidement mon bidon, 2 gels et une barre. Je monte dans la benne, il a réussi à me faire passer via la cabinière ma montre. Nous attendons Corinne, qui elle aussi va tenté la 8ème. Dans la benne, je suis toute excitée, certes je sais que ça va être tendu, mais je m'en fiche, je vais essayer! Mathieu me propose de jeter mes gels à la poubelle pour ne pas perdre de temps, je lui donne ma barre que je n'ai pas mangé, je lance le GPS. Avant l’arrêt de la benne, il est 15h38'40. Je sors, je n'attends pas Corinne car elle veut prendre ses bâtons. Je lance le chrono sous l'arche, je pense que j'ai entre 40 et 41min pour monter. 

Alors que sur les autres j'arrivais à relancer dans le plat goudronné, là, je sens de suite que je n'avance pas. C'est pas grave, pas de risque de crampes qui m'entraveraient pour de bon... La montée commence, je suis seule. Je vois un spectateur qui continue de m'encourager. Je l'ai vu à chaque montée, toujours au même endroit! Ça me fait sourire, je le remercie d’être encore là! Je croise quelques rares personnes qui redescendent, ils m'encouragent. J'adore cette partie de la journée, le soleil pénètre dans la forêt à cette heure là. Je n'ai plus froid, j'entends les oiseaux. Je rattrape quelques coureurs, puis je marche vers le derniers tiers. J'ai un très léger malaise, mais il disparaît aussi vite qu'il est apparu. Je craquerai plus tard. Je vois Tom qui m'attend dans la forêt! Il est venu à ma rencontre dans cette dernière partie très dure, très raide, difficile pour le moral!! Il m'encourage, il me dit que c'est possible! Je rigole, je sais que c'est impossible, mais je suis bien, je continue autant que je peux. J'essaye de courir quand je peux, mais mes jambes ne veulent plus. Tom me dit de pousser sur les bâtons, ça m'aide un peu, c'est vrai que depuis que j'ai mal aux bras je ne pousse presque plus avec.

On arrive dans le champs, mon père m'attend en bas, il me dit "8ème". Je ne sais pas si c'est mon classement ou la montée. Tom me dit que c'est horrible, mais qu'il reste encore 1 minute, je dois courir! 

Quand j'arrive à quelques mètres de la ligne, un jeune bénévole essaye de m’empêcher d'avancer, il veut récupérer ma puce car la course est finie. Il est hors de question que je ne franchisse pas cette ligne, Tom le lui dit, ainsi que Gérard le coach de St Ju et une autre personne, j'entends "laisse la, laisse la!". Je franchis cette ligne, je me retourne, le chrono affiche 6h02. Je suis trop contente, Tom me prend immédiatement dans ses bras, me félicite, me dit que c'est formidable ce que j'ai fait. Je souris, je tape dans les mains de ma famille, tout le monde sourit. Je suis trop contente, bien que cette dernière montée ne soit pas validée! C'est peut être bizarre, mais en fait j'ai adoré, j'ai réalisé mon rêve, j'ai fait 8 montées, j'ai essayé d’être dans les temps, je suis trop contente!!! J'ai mis 42'33 pour cette dernière. Gérard vient nous voir, et me dit qu'effectivement, si je n'avais pas loupé une benne pour quelques secondes, j'aurais pu faire 8 montées dans les temps.

8ème montée non comptabilisée : 42'33 
Tom : Bravo ma chérie pour ces 8 montées! 5304 m de dénivelé effectué ! Peu importe que la 8ème soit comptabilisée ou pas...

Merci mon Thomas pour ton soutien sans faille, et ma famille pour être venue m'encourager! Surtout que je sais bien que pour cette course je n'ai pas été très communicante, soit à fond, soit dans le rouge, soit pas le temps car vite faut prendre la benne!!! Merci Tom, pour ton coaching, pour ta gestion de mon matériel, pour m'avoir obligé a tester les différentes barres lors des entraînements, de m'avoir obligé à faire des pompes, pour m'avoir entendu pendant des mois et des mois parler UMS (et ce n'est pas fini...), pour m'avoir attendu patiemment dans le champs à chaque montée, pour être descendu à ma rencontre dans la forêt!!!

Je demande mon classement, je suis 4ème! Petite danse de la joie! Je pensais qu'en 7 montées, Corinne et Jessica seraient peut être devant moi en faisant des montées plus rapides à partir du milieu de journée, mais apparemment non. Corinne arrive à 6h06 de course, je la félicite!!! Corinne est ma rencontre coup de cœur de cette course! Je lui ai dit en rigolant que c'était la classe pour moi d’être devant la grande Corinne Favre!!! Elle est adorable, souriante, généreuse, et purée, à 49 ans, elle a la méga caisse!!!

Classement
1ere : Simone Troxler
2eme : Iris Pessey
3eme : Maya Chollet
4eme : Florence Bulit
5eme : Corinne Favre
6eme : Jessica Pardin
7eme : Anaëlle Peri
8eme : Laure Tassion
9eme : Maëlle Minnig
10eme : Cyrielle Baroni

Epuisée, mais heureuse!

Epuisée, mais heureuse!

2019, Flo, Ultra Montée du Salève : Belle course, Flo dans la bagarre !
La fin, en sourire!

La fin, en sourire!

Ma mère me prête sa veste, je mange un peu de mes cookies cramberries noix chocolat, ma récompense! J'en donne aussi à Corinne qui a faim! Nous redescendons, la benne prend du temps à redescendre car une fille a fait un malaise à l'arrivée. 

Puis c'est la remise des prix, Iris est sympa, elle fait monter mes louloutes sur sa 2ème marche du podium! Je reçois un chèque de 200 euros, j'ai hâte de les dépenser pour remercier l'ensemble de ma famille d'avoir été là aujourd'hui avec moi!

Julie qui tire Thaïs pour nous rejoindre

Julie qui tire Thaïs pour nous rejoindre

Podium féminin, les 10 premières filles sont récompensées

Podium féminin, les 10 premières filles sont récompensées

Très satisfaite, 15 min de mieux sur les 7 montées par rapport à l'an dernier.

 

Montée1

Montée5

 général 

Montée2

Montée6

 général 

Montée3

Montée7

général

Montée4

Montée8

général
Florence 32'04" 0h32'04 33'07" 1h05'11 33'59" 1h39'10 35'47" 2h14'57
  1ère 1ère 2eme 1ère 2eme 1ère 3eme 2eme
  38'49" 2h53'46 40'28" 3h34'14 41'54" 4h16'08 42'33 4h58'42
  5eme 4eme 6eme 4eme 6eme 4eme 4eme 4eme

Pour voir la vidéo cliquer ci-dessous

Voir les commentaires

2019, Samy, Lyon Urban Trail 37km : mi-course mi-genou !

15 Avril 2019, 20:33pm

Publié par Samy

Lyon Urban Trail 37km
le 7 Avril 2019

Samy nous présente sa course avec un beau montage vidéo !
Une course difficile en raison du dénivelé, de sa longueur et d'une douleur au genou (fascia lata à la mi-course).

Voir les commentaires