Des poireaux font du sport !

2019, Flo et Tom : Triathlon de Courchevel. Plus haut ! Faut des ailes !

19 Août 2019, 21:35pm

Publié par Flo et Tom

Triathlon Felt X3 de Courchevel
18 août 2019
750m ; 17km (1000m D+) ; 7km (950m D+)

220 inscrits , 172 à l'arrivée (30 femmes, 127 hommes, 15 équipes en relais)

Avant course :

Tom : Avant ce triathlon, lors de nos vacances, nous avons pu nager dans le lac de Monteynard, pédaler à VTT et courir en montée avec un petit peu de trail (2 sorties : D+ 440m puis 250m).
Les 950m de dénivelé de la course à pieds me font un peu peur... Tout comme le départ à 200 dans le mini lac de Bozel dans lequel il est nécessaire de faire deux tours pour parcourir les 750m. Mais au moins le lac est plat !
Flo va-t-elle me doubler ? Elle sera plus rapide que moi sur ce trail c'est certain, mais aurais-je assez d'avance ? En tout cas, la veille elle n'est pas très en forme. Elle est faible, fatiguée et ne se sent pas très bien. Le matin de la course, elle est un peu mieux, sans être en pleine forme...

Flo : De retour de Monteynard, je me sens en pleine forme, grâce aux sorties VTT et course à pied en montées que nous avons faites. Par contre, la veille, je suis prise de vertiges, de fatigue, mal au ventre, bref, je ne suis pas au top. Les filles sont chez ma sœur, nous allons récupérer nos dossards à Bozel et dormons sur place. Le lendemain, je n'ai pas faim, je mange très peu de riz à 7h et plus rien avant le départ. Plus le départ approche et mieux je me sens par rapport au réveil, et bonne nouvelle, le temps est radieux! Il fait même très chaud dès le matin! Nous allons déposer nos chaussures à Courchevel, et redescendons en voiture au départ.

Départ !

Départ !

Natation :

Tom : A 10h30, le départ est donné dans une très bonne ambiance. J'évite de justesse le photographe qui a choisi de rester dans l'eau ! C'est un peu la bagarre dans le premier tour, mais le deuxième tour est calme. Je suis satisfait de ma natation. Je ressors 40ème en 13min50

1er tour agité !

1er tour agité !

2ème tour plus calme !

2ème tour plus calme !

Devant ça nage bien ! 10min25 !!!

Flo : Je me place derrière Tom sous l'arche de départ. Au moment du départ, je ne me précipite pas, ce n'est pas large, et je préfère laisser les bons nageurs partir devant. Certes, le début est chaotique, néanmoins, je peux nager à peu près normalement. Sortie de l'eau, je vide mes lunettes, remplies dès les 1ères secondes à cause d'un coup reçu, puis replonge. La natation passe vite, c'est très agréable. J'adore les sorties à l'australienne et les natations courtes!!

Tom

Tom

Flo

Flo

Transition 1 :

Tom :  Nous avions une chaise pour la transition. Je ne sais pas si cela m'a perturbé mais j'avais du mal à partir avec le vélo. J'étais persuadé que j'avais oublié de faire quelque chose! Mais non. Je saute sur le vélo et mets mes chaussures sans encombre cette fois ci !

Flo : Dès la sortie de l'eau, je cours, mais j'ai de nouveau la tête qui tourne. J'enlève la combi, la mets dans le sac poubelle et pars. Peu de souvenirs de cette transition, j'ai l'impression d’être dans le flou complet!! Je monte sur le vélo sans problème grace aux élastiques, et je me sens nettement mieux assise sur le vélo!

2019, Flo et Tom : Triathlon de Courchevel. Plus haut ! Faut des ailes !
2019, Flo et Tom : Triathlon de Courchevel. Plus haut ! Faut des ailes !

Vélo :

Tom : Le début du parcours vélo est un peu compliqué en raison d'un centre ville de Bozel rempli de voitures !!? Après quelques dépassements de voitures moyennement légales, la montée commence. Je me sens bien mais je suis surpris de me faire doubler plusieurs fois. Mon rythme me semble convenable, mais ça se confirme par la suite, je me fais plus doubler que je ne double... J'essaye de me rassurer en me disant que j'ai du faire une natation exceptionnelle mais je n'y crois pas trop...
La réalité est plus simple ; les cyclistes plutôt moyens (ou les très bons nageurs) ne choisissent pas le triathlon de Courchevel en priorité !
J'essaie aussi de garder des jambes pour le trail qui nous attend.
Je finis cependant bien le parcours vélo avec de très bonnes sensations!! Cela se voit d'ailleurs sur la photo ci-dessous qui est en fin de parcours.
J'arrive en 1h01'49", soit le 53ème temps vélo.

2019, Flo et Tom : Triathlon de Courchevel. Plus haut ! Faut des ailes !

Flo : Le début descend, ce n'est pas agréable, beaucoup de voitures, qui parfois nous gênent pour passer et doubler. La montée commence, toujours dans les voitures. Une fille, dossard 235, me double. Je la garde en vue, puis la rattrape. Nous dépassons d'autres vélos, hommes et quelques femmes. Elle reste dans ma roue, puis décroche. La montée n'est pas si dure, et le temps passe vite. Je prends un gel énergie au milieu du vélo.

2019, Flo et Tom : Triathlon de Courchevel. Plus haut ! Faut des ailes !

Transition 2 :

Tom : Enlever les pieds des chaussures en montée n'est pas aisé mais j'y parviens sans me mettre à plat ventre devant l'arbitre ! La course à côté du vélo jusqu'au parc n'est pas très souple mais je suis mieux qu'à l'Alpe d'Huez ! Je m'assois sur la chaise puisqu'elle est la, mets mes chaussures, avale un gel et prends une gourde souple à la main. Je sors du parc en me disant : "Jusqu'ici tout va bien, l'inconnu c'est maintenant ; vais je arriver tout en haut à 2700m ?"

Flo : Arrivée à Courchevel, il ne reste que quelques mètres pour décrocher les chaussures, je fais ça presque au ralenti, la fille 235 en profite pour me doubler juste avant la mise à terre. Je la suis en poussant le vélo jusqu'au parc de transition 2, où les bénévoles prennent nos vélos pendant que nous nous préparons. Je bois un coup, et enfile 2 gels dans ma trifonction (dont 1 que j'avais décroché du vélo avant la transition). Je sors du parc juste devant la 235. (visible sur vidéo à 1min17)

Trail :

Tom : Les jambes sont un peu raides mais j'avance correctement. Je double ceux qui venaient de me doubler à vélo. Je cours, c'est dur mais tout va bien ! Jusqu'au ravitaillement, environ 300m plus haut, je remonte pas mal de places et parviens à courir. Puis, la pente augmente et je ne parviens que rarement à courir... Le mental en prend un petit coup. Marcher alors qu'on est chronométré c'est bizarre... Je cours tout le temps ; pour aller à l'école, dans les couloirs du lycée, pour aller au sanitaire du camping, alors ne pas courir en course me fait vraiment bizarre. Je le ressens presque comme un semi-abandon... Ma tête me trouve des excuses à ce manque de combativité ; je manque d'entraînement, j'ai un peu mal au genou, j'ai bu la tasse dans le lac, mes chaussures n'ont pas de drop...
Je ne suis pas le seul à marcher, mais l'énergie n'est plus vraiment là. Je me fais doubler. Certains m'encouragent gentiment en me passant.
La fin est très raide, je suis obligé de me casser en avant et de m'arracher un peu. Ça me fait du bien de voir que j'y arrive, même si ça tire fortement dans les ischios ! Puis du plat, je recours, c'est génial de courir ! Ça ne dure pas, il reste un dernier petit mur avant l'arrivée dans lequel je perdrai deux places.
Je suis alors satisfait de parvenir à cette cloche qui sonne le devoir accomplit. J'y suis arrivé ! En 1h06'37" soit le 51ème temps trail.

Je suis alors 46ème au scratch du triathlon en 2h24min34s, ou 41ème si on enlève les équipes en relais

A peine arrivé, j'entends que Flo arrive ! Doublement satisfait, Flo est parvenue à faire une course convenable (ou bonne) malgré sa forme d'hier !

Avec le recul, j'ai bien apprécié ce triathlon, que ce soit l'ambiance, la natation, le vélo ou le début du trail ! Il faut juste que j'apprenne à accepter qu'il est parfois normal de marcher en course !

Cassé en deux je vous dis !

Cassé en deux je vous dis !

Je me relève !

Je me relève !

Cool je cours !

Cool je cours !

Courir c'est mieux !

Courir c'est mieux !

Flo : Dès le début, ça grimpe sec. Je double 2 gars qui marchent. Je pense que tant que je suis capable de courir, je cours, je verrai bien par la suite quand je n'en pourrai plus. Le chemin monte ensuite en pente douce en sous bois, très agréable, je cours tout le temps sauf quelques pas où je marche, mais il est possible et facile de relancer tout de suite. je ne fais que doubler des hommes, seulement un jeune me doublera, il est en relais et monte très vite. 
Je rejoins une route, puis le ravito. Je marche pour boire 2 gorgées, et m'arrose le dos. Quelle idée! Il y a quelques nuages, j'ai ensuite peur d'avoir froid avec mon maillot trempé! Je vois le sommet, je pense que ça va, je gère, je continue de courir. 
Puis un coup de moins bien, purée, c'est encore loin et haut!! Je mange alors un gel anti-crampe. Le chemin monte plus raide, je suis obligée de marcher, j'essaye de tenir le rythme. Je double des gars, aucune fille. 

C'est dur, c'est long, c'est interminable!! 

Enfin, j'aperçois le dos d'une fille au dessus de moi, je sais qu'on arrive bientôt, je me dis que je peux essayer de la rattraper, j'essaye d’accélérer, en vain, je suis déjà au max.
La pente s'adoucit, on peut de nouveau courir, la fille file, et je vois Tom qui trottine devant!!! Je vois à sa foulée qu'il n'en peut plus. Je pense que si je le rattrape, on peut passer la ligne d'arrivée ensemble! J'hésite à le héler, mais je garde mon souffle. Je le vois prendre des marches, tandis que la fille court à sa gauche et le double. Je tente les marches, puis cours à droite. Je ne rattrape ni Tom, ni la fille, les derniers mètres sont durs, et ça y est, je sonne la cloche au dessus de la ligne d’arrivée, très heureuse!!!
Tom à l'air surpris et ravi que j'arrive aussi vite derrière lui, haha! Nous prenons quelques minutes en haut, puis descendons en cabine en compagnie de Laura Deplanche, 3ème fille. Puis nous déjeunons dans la salle avec Renault, en attendant la remise des prix. Ce soir, ça sera pizza et glace avec Oliv, Marco et les filles pour finir en beauté cette journée.

J'ai adoré ce triathlon! Clairement mon triathlon préféré, avec tout ce que j'aime! De la montée, du beau paysage, ambiance très sympa! 

Je finis 5ème fille super contente en 2h25 (derrière Virginie 2h11, Laure 2h14, Laura 2h17 et Anne Laure 2h24). Avec le recul, un peu plus de fraîcheur et moins de fatigue sur les derniers jours auraient été favorable, mais cela n'enlève rien au plaisir que j'ai eu sur cette épreuve!

2019, Flo et Tom : Triathlon de Courchevel. Plus haut ! Faut des ailes !
2019, Flo et Tom : Triathlon de Courchevel. Plus haut ! Faut des ailes !
2019, Flo et Tom : Triathlon de Courchevel. Plus haut ! Faut des ailes !

 

Nage (750m) T1 Vélo (17km)
D+ 1000m
T2 Course (7km)
D+ 950m
Général
Flo

16'28"

1'17" 1h04'05" 1'10" 1h02'00"

2h25'02"

Place
sur 30

18ème

  6ème   3ème

5ème

Tom 13'50" 1'12" 1h01'49" 1'12"

1h06'37"

2h24'34"

Place
sur 172
40ème   53ème   51ème 46ème

Tom à 1min11, Flo à 1min17

Voir les commentaires