Des poireaux font du sport !

Saison 2017, Course 2 : Enduro King Of Semnoz

9 Mai 2017, 21:05pm

Publié par tcaboc34

Le dimanche 7 mai avait lieu l'enduro King Of Semnoz
proche d'Annecy (74)
coupe Rhône Alpes Auvergne

250 inscrits, 184 riders classés

Changement de décor pour cette course, me voici dans le Semnoz avec de la boue et de la pluie, prêt à affronter les 5 spéciales de l'épreuve.
Cette fois-ci, les consignes sont claires, les reconnaissances du samedi sont autorisées et mêmes "fortement conseillées". Beaucoup y sont allés, sous une forte pluie...
Avec Rémi, notre vie de famille était une bonne excuse pour ne pas s'y soustraire !

Nous arrivons donc à 7h du matin le dimanche pour récupérer nos plaques 48 et 49.
Bonne surprise, les frères Lejeune (jeunes et sympas) arrivent et se garent à nos côtés. Thibau a déjà sa plaque 50 puisqu'il a reconnu avec son frère Sébastien (97) le samedi.
C'est parfait pour nous, on va passer la journée ensemble (Sébastien nous a rejoint dans la liaison 2 en roulant très fort et a été autorisé à partir après son frère pour les autres spéciales) et les fréros vont pouvoir nous briefer avant le départ de chaque spéciale sur ce qui nous attend !

   Spéciale 1 :

On regarde les premiers partir et il y avait du top pilote mondial ! Impressionnant la précision de pilotage dans la boue avec racines, cailloux et arbres en embuscades ! Sébastien revoit un peu ses ambitions à la baisse : "Dans les 40 ce serait déjà bien !".

Bon alors ! Elle est comment cette spéciale ?
Thibau : C'est l'horreur, c'est plat, faut pédaler et elle est longue...
Sébastien semble moins traumatisé mais assez d'accord.

En effet, je pars et pédale beaucoup. La spéciale est jolie mais assez peu technique, très peu pentue et très physique. Je rattrape le 46, ça m'aide à oublier que mes plaquettes arrières neuves frottent sur le disque. Le rodage se fait en spéciale pour aujourd'hui ! Je double le 46, puis franchis l'arrivée.
J'ai roulé propre, sans faute, assez prudemment, sans me cramer complètement...

Rémi retrouve ses marques sur le vélo, mais ce n'est pas évident avec la boue et ses nouveaux réglages ! En effet, pour la première fois depuis bien longtemps, il a mis un pneu avant à l'avant et un pneu arrière à l'arrière !
Thibau a tout donné et a dépassé Rémi !
Sébastien s'est trouvé trop lent sur cette première spéciale. Il n'aime pas les premières spéciales trop physiques. Mais cette fois il n'a pas vomi !

   Résultats :
Thomas      34ème en 7min34 (+14%) sur Romain Paulhan Chpt de France de Descente 2010)
Rémi          93ème en 8min12
Thibau        41ème en 7min39
Sébastien   52ème en 7min52

   Spéciale 2 :

On traverse le Semnoz pour arriver à la spéciale 2. Bon alors ! Elle est comment cette spéciale 2 ?
Sébastien : Y a pas mal de relances, mais plus de pente donc moins de pédalages et pas de grandes difficultés techniques.
Thibau : Ouais ! Faut attaquer quoi !

J'ai apprécié cette spéciale avec du flow (vitesse assez constante, pas du stop and go). Ça glissait bien sûr mais le contrôle était gérable. Je suis assez déçu de mon résultat, peut être un peu trop de prudence dans les portions rapides.
Rémi a également apprécié cette spéciale.

   Résultats :
Thomas      55ème en 3min56 (+26%) sur Paulhan
Rémi          83ème en 4min09
Thibau        44ème en 3min52
Sébastien   68ème en 4min01

Thomas

Thomas

Thomas

Thomas

Rémi

Rémi

Thibau

Thibau

Sébastien

Sébastien

   Spéciale 3 :

On traverse le Semnoz pour arriver à la spéciale 3. Bon alors ! elle est comment cette spéciale 3 ?
Thibau qui l'a adorée la veille : elle est géniale avec de la pente, des épingles, des cailloux, des dévers et ça va glisser ! Je vais attaquer comme un dingue pour exploser mon frère !
Sébastien qui s'est trouvé trop crispé hier : en effet, il est très difficile d'aller vite. Je pense que mon frère va se satelliser !
Thibau : "Faut pas trop se chauffer les gars !" mais je vais quand même tout lâcher !

Il y a en effet plus de difficultés techniques sur cette spéciale, mais c'est bien car ça manquait un peu sur les deux premières.
Je fais un bon premier tiers, sur la partie la plus pentue et la plus rocheuse. Mais une petite erreur me perturbe. A cause de la boue sur mon short, en me rasseyant sur la selle, je glisse de la selle, me retrouve assis sur le pneu (qui tourne évidemment) et m'envoie me broyer les noix sur le cadre ! Je souffre, une chose est certaine, je ne m'assoie plus jusqu'en bas !
Je rattrape alors le 46, qui lui aussi va me casser les noix puisqu'il ne fait pas vraiment d'effort pour que je le double. Je me traîne, je fais des fautes car j'essaie de voir ou le doubler. A force de m'entendre, il se bourre devant moi et m'oblige à me stopper pour ne pas lui rouler dessus. Il n'est pas content parce qu'il est "tombé en essayant de me laisser passer". S'il s'était poussé dès le début, on aurait perdu moins de temps tous les deux. Ha ces petits jeunes qui ne veulent rien lâcher... Ah ba même pas, il est plus âgé que moi.
La fin est très glissante dans la boue mais je ne m'en sors pas trop mal.
Thibau a évidemment attaqué mais le terrain plus glissant que la veille ne lui a pas permis le même style de pilotage... Il est déçu sur cette spéciale.
Sébastien s'en est plutôt bien sorti comparé à ses sensations de la veille.

   Résultats :
Thomas      46ème en 6min27 (+34%) sur Paulhan
Rémi          82ème en 7min16
Thibau        43ème en 6min23
Sébastien   47ème en 6min27

   Spéciale 4 :

On traverse complètement le Semnoz lors de cette longue liaison. On en profite pour discuter et regarder quelques riders sur une portion bien boueuse de la spéciale 3. On les encourage, certains nous amusent, d'autres nous épatent...

Bon alors ! Elle est comment cette spéciale 4 ?
Sébastien : Le même genre que la 2 mais avec un peu plus de passages techniques.
Thibaut : Ouais ! Faut attaquer quoi !

Hormis mon départ complètement raté. J'ai merdé mon équilibre pendant le compte à rebours. J'ai adoré cette spéciale dans laquelle se mêlait vitesse, glisse et petit passage technique. Je suis évidemment bouchonné par le 46 sur le dernier quart du tracé, mais satisfait de ma descente !
Rémi a également apprécié cette spéciale.
Thibau semble avoir laissé trop d'énergie dans la liaison et perd du temps sur cette spéciale.
Sébastien avait encore du jus pour bien rouler.

   Résultats :
Thomas      32ème en 3min53 (+22%) sur Paulhan
Rémi          88ème en 4min23
Thibau        47ème en 4min04
Sébastien   34ème en 3min55

Thomas

Thomas

Rémi

Rémi

Thibau

Thibau

Sébastien

Sébastien

   Spéciale 5 :

On traverse le Semnoz en reprenant notamment le parcours de la spéciale 2. La tige de selle de Sébastien est bloquée en position basse. Liaison un peu galère pour lui, mais il ne se plaint pas.
Bon alors ! Elle est comment cette spéciale 5 ?
Les deux frères : Elle est très courte avec des passages techniques sur de gros rochers ou des dalles glissantes.
Thibau : Faut attaquer quoi !
Avec Rémi on se dit qu'il y a plus à perdre qu'à gagner sur cette spéciale. Faut avant tout arriver en bas sans casse mécanique.

Le début me surprend car il est assez plat avec pas mal de pédalage. On arrive ensuite dans le technique que je passe sans faire de folies. J'arrive en bas en me disant que je suis satisfait de mon pilotage sur cette journée.
Rémi a vraiment assuré et s'est arrêté pour laisser passer 2 riders.
Thibau a attaqué sans se satelliser.
Sébastien arrive en bas sans tracas.

   Résultats :
Thomas      37ème en 2min02 (+20%) sur Paulhan
Rémi          140ème en 2min36
Thibau        30ème en 1min58
Sébastien   45ème en 2min04

   Classement général :

Thomas 34ème en 23min53 (+22%)
Rémi 89ème en 26min38
Thibau 36ème en 23min59
Sébastien 44ème en 24min21

Malgré la météo cette journée était bien sympa. Faire la course à quatre amène un petit plus bien cool !

   Des points à retenir :
- J'ai roulé à très faible pression dans la boue (1,15 bar devant ; 1,25 bar derrière) et ça fonctionne bien.
- Virer l'écran du masque lorsqu'il y a de la boue. Résultat : pas de buée et presque pas de boue dans les yeux !
- Envoyer une équipe se fatiguer aux reconnaissances, qui pourra ensuite nous briefer avant les spéciales. J'ai peur des fausses informations à la prochaine course...
- Penser à coller du papier de verre sur la selle en cas de boue ?
- Amener une perforeuse pour placer correctement la plaque sur le cintre.
- Aller rouler avec Rémi au Salève pour qu'il se tire la bourre avec nous !

 

...Video à venir...

Vidéo de Thomas Lapeyrie

Voir les commentaires

Saison 2017, Course 1 : Enduro du loup du bois noir

3 Mai 2017, 14:43pm

Publié par tcaboc34

Le dimanche 30 avril avait lieu l'enduro du loup du bois noir
à Breil sur Roya (06)

188 inscrits, 157 riders à l'arrivée

 

La semaine précédent cette course, j'aurai pu me préparer à l'évènement comme un professionnel. J'étais à Finale Ligure en Italie (spot incontournable du VTT d'enduro). Un pro aurait enchaîné les descentes sans relâche, j'ai préféré enchaîner les gelato, focaccia, pesto pasta proche de la plage !!

Me voici donc en ce beau dimanche matin au départ de la course avec ma plaque 44 sans avoir la moindre idée des spéciales qui m'attendent...

Au départ de cette course, deux grosses pointures sont présentes, le leader du championnat du monde (Adrien Dailly) et un membre du top 10 mondial depuis quelques années (Florian Nicolaï, un local de l'épreuve).

La photographe de la course repère Thaïs !

La photographe de la course repère Thaïs !

En route vers la spéciale 1 !

En route vers la spéciale 1 !

Spéciale 1 :

Je remarque que la majorité des pilotes autour de moi connaissent les spéciales puisqu'ils en discutent.
C'est à moi. Je pars prudemment, je parviens à rouler correctement sans faire de faute. Je trouve cette spéciale plaisante. Je suis satisfait arrivé en bas mais j'ai conscience d'avoir été un peu trop prudent.

Résultat : 34ème en 7min41 (+19% sur Flo Nicolaï)

Regarde devant ça va bien se passer !

Regarde devant ça va bien se passer !

Spéciale 2 :

Au départ de la spéciale 2, j'entends parler d'un chemin étroit...
Je pars ! Je roule mieux au début, je trouve mon rythme très satisfaisant sur le premier tiers. Il y a de la pente, des virages, des mouvements de terrain, j'adore !
Après une courte montée, j'arrive sur un chemin étroit avec peu de pente, qui serpente à flan de montagne. Je suis alors trop lent, je freine trop à chaque virage car la visibilité du chemin est parfois réduite à quelques mètres. Cette portion est trop longue à mon goût, je ne parviens pas à anticiper et à rouler correctement. La pente revient enfin, la dernière partie est très fun !

Résultat : 61ème en 8min29 (+24% sur Flo Nicolaï)

Spéciale 3 :

La liaison pour atteindre la spéciale 3 est assez longue avec plus de 800m de dénivelé. Arrivée en haut, il n'y a pas grand monde. Je décide de partir sans trop attendre, pour ne pas être gêné et ne pas me refroidir. Je suis probablement parti trop tôt, je n'avais pas assez récupéré de la montée.
Dans le sud, le chronométrage fonctionne avec une carte sur le bras qui est déclenchée par un bénévole. Ca fait BIP comme au supermarché, le chrono est alors lancé. Sur les 2 premières spéciales le gars comptait 5,4,3,2,1, BIP et on partait ! Ici, le bénévole me demande gentiment si je suis prêt ? Je réponds oui pensant qu'il allait faire le compte à rebours. Et BIP ! Merde, je n'ai pas les pieds sur les pédales ! Je pars donc comme je peux en essayant de pédaler tout en clipsant mes pédales. PAF ! Une pierre tape une pédale, je me retrouve projeté en avant sur le guidon, je parviens tout juste à ne pas m'étaler au sol !

La suite est une superbe spéciale très longue et très agréable. Mais il est très difficile d'y rouler vite sans la connaître car l'anticipation n'y est pas aisée ! Je me fais d'ailleurs déposer par un petit jeune sur une partie très rapide !

Résultat : 69ème en 11min46 (+24% sur Flo Nicolaï)

Spéciale 4 :

Spéciale plutôt courte, sur des pavés pour rejoindre Breil sur Roya. Elle n'est pas désagréable et plutôt originale mais ce n'est pas ce que je préfère. L'anticipation est en revanche plus facile que lors des spéciales précédentes car il y a assez peu de virages.

Résultat : 58ème en 4min21 (+23% sur Adrien Dailly)

Classement général : 50ème en 32min17 (+23% sur Florian Nicolaï)

Adrien Dailly finit 11ème (3ème, 25ème, 20ème, 1er). Ses résultats montrent bien l'importance de connaître les spéciales 2 et 3 pour être performant.

Pour finir, j'ai bien apprécié cette course pendant laquelle j'ai su être prudent et ne pas faire de faute. Les spéciales étaient très agréables bien qu' assez peu pentues à mon goût.

 

Arrivée !

Arrivée !

Trois supportrices déchaînées !!

Spéciale 4 par Anthony Pena (28ème)

Spéciale 3 par Anthony Pena (27ème)

Voir les commentaires