Des poireaux font du sport !

VTT : Enduro de Samoëns (Coupe de France)

12 Septembre 2014, 20:31pm

Publié par tcaboc34

Les samedi et dimanche 30 et 31 août avait lieu l'enduro series de Samoens.

Plus de 300 inscrits, 190 coureurs à l'arrivée dont Rémi et moi

 

Je pars cette fois en équipe de tout seul avec ma camionnette comme moyen de transport, de couchage et de stockage.

Pour une fois, il fait beau, le terrain est sec et du beau temps est prévu pour le week end. C'est le discours qui tenait jusqu'à vendredi après-midi. En début de soirée, un orage qui durera jusqu'à la nuit annonce la couleur. Il fera peut être beau mais ça se passera dans la boue. C'est d'ailleurs l'effervescence dans Samoëns, tout le monde monte des pneus boues. En effet, le contrôle technique est le vendredi soir, il faut ensuite conserver les mêmes roues, cadre et fourche pour tout le week end.

Je passe le contrôle technique avec succès (ça change de celui de la voiture), même si le contrôleur peine un peu pour mettre mon vélo sur la table.

"Il est un peu lourd votre vélo !?"

"Vous voulez que je dégonfle les pneus !!"

" ..!!!... "

Bon les blagues vaseuses le vendredi soir quand le type en est à son 200ème vélo faut oublier.

 

1409335244432.jpg

Je mange, contrôle technique et au lit (au scudo plutôt)

 

 

 

LE SAMEDI


Spéciale 1 :

Avec Rémi (dossards 258 et 259), on part s'échauffer un peu avant d'attaquer cette spéciale inconnue (nous n'avons pas pu reconnaître les spéciales).

Et la, la chose, qui ne m'est plus arrivée depuis plus d'un an en roulant sur des terrains plus défoncés les uns que les autres, se produit. Je crève, dans la pelouse, avec un pneu tubeless rempli de liquide anti-crevaison !! Je suis passé sur LA pierre au fond d'un trou. A froid, je n'ai pas voulu sauter pour ne pas me faire mal au dos...

Rémi m'aide à réparer avec une chambre à air. Ma pompe, que Rémi m'a filé il y a un an, ne gonfle plus !! HHHAAAAAA !! Dans ces moments là, tu ne penses surtout pas à tout le temps et l'argent passé pour préparer cette course. Heureusement une rideuse, qui traînait bizarrement par là, alors que les filles sont parties depuis très longtemps, nous prête sa pompe.

On arrive au départ en retard et déjà épuisé, on part vers les dossards 330.

Le début est très boueux mais praticable, je roule plutôt bien, ensuite on vit une horreur. La boue s'agglutine entre le pneu et la fourche et la roue avant se bloque. On s'arrête régulièrement pour enlever la boue et porter le vélo.

Les dossards inférieurs à 150 n'ont pour la plupart pas eu ce problème. Le problème s'est aggravé jusqu'au dernier dossard. On prend plus de 11minutes par le meilleur temps !!!

 

Classement : Thomas  20min42 ; Rémi  en 21min43

 

 

 

Spéciale 2 :

Le classement général est cuit.

La Spéciale 2 se déroule mieux, on a viré le garde boue pour limiter le bourrage (c'est le terme ma pauvre dame) et la boue est plus liquide.

Sur la partie du haut, je suis à l'aise, je me fais plaisir et je double plusieurs concurrents. Sur la partie finale plus physique, Rémi me double. Je m'accroche à sa roue et on double quelques riders, puis PPSSHHHHHHHHHhhhh. HHHHHHHHHAAAAAAAAAAAA !!! J'ai encore crevé, l'arrivée est proche, je finis la spéciale à plat.


Classement : Thomas  6min10 ; Rémi  5min52 

 

Après l'arrivée, je "fonce" (avec un pneu à plat ça va pas très vite) au camion pour réparer. Je change de pneu et mets un pneu plus costaud. Je ne veux plus crever alors je gonfle le pneu à 2,4 bar au lieu de 1,5. 

 

 

Spéciale 1 (bis) :

Avec Rémi on est moyennement motivé à l'idée de refaire cette spéciale "frein avant par gestion aléatoire de la boue".

Je pars et dès le début c'est "Brain Joubert on ice". Je tombe une première fois, puis une deuxième. Rémi me double en me voyant emmêlé dans les rubalises.

Je galère jusqu'en bas, la boue bloque moins les roues mais je n'arrive pas à piloter. Je porte moins le vélo mais roule comme un anglais bourré.

Rémi s'en sort mieux et améliore son temps

 

Classement : Thomas  20min43 ; Rémi 18min01 

 

 

 

Spéciale 2 (bis) :

Spéciale 2 bis annulée car une Pro est tombée et s'est blessée sur une passerelle lors du premier passage.
On aurait préféré qu'ils annulent la spéciale 1. 

 

 

 

Spéciale 3 :

Je roule un peu mieux, il y a plus de vitesse et je contrôle presque le vélo.

Rémi s'en sort bien sur une spéciale peu physique pour ce qui est du pédalage.

 

Classement : Thomas  10min22 ; Rémi 10min42  

 

 

 

Spéciale 4 :

Je galère de nouveau sur une spéciale qui semble pourtant me convenir.

 

Classement : Thomas  8min17 ; Rémi 8min12  

 

 

 

Spéciale 4 (bis) :

J'essaie de faire mieux, mais j'ai beau connaître la spéciale, je ne me sens toujours pas bien sur le vélo.

Rémi apprécie et ne se gêne pas pour me rattraper quand je tombe sur les racines et pour me doubler quand je suis trop large (dans les arbustes) en sortie de virage.

"C'était magnifique ton virage en glisse Thomas, dommage que ça ne soit pas passé !"

 

Il est gentil! Il essaie de me faire des compliments car il se doute que j'apprécie moyen de me faire déposer sur une portion non physique.

 

Classement : Thomas  8min12 ; Rémi 7min43  

Classement du samedi : Thomas 152ème en 1h14min30 ; Rémi 141 en 1h12min16

 

Le premier constat est évident, ça ne s'est pas bien passé pour nous, mais le niveau est très bon.

La densité de bons coureurs est nettement plus grande que sur une mégavalanche par exemple.


1409416321977

Je mange, discute et me couche

 

 

 

LE DIMANCHE

 


Spéciale 5 :

 

 Spéciale très raide et très physique pour les bras. Je me sens mieux sur cette spéciale, je rattrape beaucoup de riders mais je peine un peu pour les doubler.

Rémi oublie de remettre sa fourche sur 180mm après la liaison pour arriver en haut de la spéciale. Il fait donc la spéciale la plus raide avec l'avant au plus bas !!


Classement : Thomas  10min29 ; Rémi  en 10min57

 

Samoens-2014--2-.JPG

 

 

 

Spéciale 6 :

Une superbe spéciale longue et très complète (pente, pédalage, vitesse, passage technique).

J'apprécie la spéciale mais je galère un peu avec mon vélo une fois de plus. C'est un peu la bagarre entre lui et moi de haut en bas.

Rémi se régale sur cette spéciale.

 

Classement : Thomas  11min02 ; Rémi  en 10min26

 

 

 

Spéciale 5 (bis) :

Il ne reste plus que deux spéciales. Je décide donc de remettre une pression normale dans le pneu arrière et je durcis un peu la fourche en compression lente. Tant pis si je crève encore.

D'un coup c'est facile!! Des les premiers mètres je suis bien sur le vélo et je le place ou je veux.

Je rattrape beaucoup de concurrents et je sors beaucoup moins les pieds des pédales.

Rémi n'oublie pas de mettre sa fourche sur 180mm cette fois ci et parvient également à améliorer son temps.

 

Classement : Thomas  9min59 ; Rémi  en 10min34

 

 

 

Spéciale 6 (bis) :

Je suis à l'aise. Je rattrape Rémi assez rapidement car il fait des fautes au début.

Ensuite il roule bien, on double quelques riders et je reste derrière lui jusqu'en bas.

Cette dernière spéciale aura été la plus agréable pour nous deux.


Classement : Thomas  10min11 ; Rémi  10min18 

Classement du dimanche : Thomas 121ème en 41min43 ; Rémi 124 en 42min17

Classement général : Thomas 133ème en 1h56min13 ; Rémi 129 en 1h54min33

 

 

 

Les leçons à retenir :
- Rouler avec des pneus costauds (éviter les Snakeskin de Schwalbe, prendre les super gravity)
- Ne pas négliger l'influence sur tout le vélo de certains réglages


Entrainement à la Clusaz le mercredi :



Voir les commentaires