Des poireaux font du sport !

Enduroc 2013 à la Clusaz

21 Juin 2013, 12:43pm

Publié par tcaboc34

Le principe d'une course d'enduro est le même que celui d'un rallye auto.

Il y a des spéciales (au profil descendant) chronométrées reliées entre elles par des liaisons.

Les liaisons (au profil ascendant) sont non-chronométrées mais il faut quand même arriver à l'heure au départ de chaque spéciale.

A la Clusaz on triche un peu puisqu'on remonte en télésiège .

 

350 inscrits, ... présents, 260 à l'arrivée

5 spéciales (2,6km ; 1,2km ; 4,6 km ; 1,8 km ; 3,8 km)

 

 

SPECIALE 1 (2,6km ; départ 1850m ; arrivée 1500m)

pour les vidéos choisir la qualité 720p

 

 

Avec Laurent on voulait remonter et passer la journée ensemble. On est donc parti derniers de la spéciale.

Avantage : Facile de savoir quand c'est à nous de partir, c'est quand il n'y a plus personne au départ !

Inconvénient : Les pistes sont un peu plus marquées et les concurrents devant nous n'étaient vraiment pas rapides.

La première spéciale n'était pas trop difficile techniquement. Heureusement car on se retrouve à être chronométré sans avoir roulé un peu en descente avant.

Laurent a eu du mal à se mettre dans la course à la première descente.

 

Temps : 5min40s

Classement : 84ème

 

 

SPECIALE 2 (1,2km ; départ 1460m ; arrivée 1240m)

J'ai mal appuyé sur le bouton, pas de film ...

La deuxième spéciale était la plus difficile techniquement.

Je ne me suis pas fait piéger, je ne suis pas tombé mais j'ai souvent été géné pour doubler.

Laurent aime bien le technique, il a bien descendu cette spéciale.

 

Temps :  3min52s

Classement : 107ème

 

 

SPECIALE 3 (4,6km ; départ 1640m ; arrivée 1110m)

 

 

Gros bordel au départ car c'est également le départ de la spécial 5.

Cette spéciale était très difficile physiquement.

Il fallait pas mal pédaler et les descentes étaient éprouvantes.

Certains passages étaient très lents d'autres très rapides.

Il y a d'ailleurs eu beaucoup de chutes sur cette spéciale.

Laurent a crevé et chuté, moi je me suis contenté d'un déraillage et d'une petite sortie de piste.

 

Temps : 14min08s

Classement : 52ème

 

 

SPECIALE 4 (1,8km ; départ 1500m ; arrivée 1150m)

 

 

Spéciale la plus facile. Pas de difficultés, peu de pédalage et courte.

Laurent et moi même avons apprécié cette spéciale "récupération"

 

Temps :  5min10s

Classement : 65ème

 

 

SPECIALE 5 (2,6km ; départ 1640m ; arrivée 1060m)

 

 

Spéciale assez technique sur laquelle il était difficile d'aller vite sans la connaître.

Il fallait surtout arriver en bas pour être classé.

C'est ce qu'on a fait.

 

Temps : 8min34s

Classement : 58ème

 

Classement général (scratch) : 54ème en 37min26s

 

 

        enduroc1Enduroc2.jpg

Enduroc4.jpgEnduroc3

 

Les leçons à retenir :
- Pour jouer un bon classement, il est préférable de partir dans les premiers.
- Pour aller vite, il faut repérer les parcours. Ce que beaucoup ont fait la veille.
- Si le répérage n'a pas été possible, se rappeler des distances des spéciales pour gérer son effort

         
Ce que j'ai bien fait :
- Rouler sans prendre de risques et éviter les grosses fautes
- Doubler sans trop géner les autres
- Essayer de rester lucide pour ne pas faire de fautes (difficile dans la spéciale 3)
                             
 

Voir les commentaires