Des poireaux font du sport !

Articles avec #arnaud coiffier expedition

Saison 2021 : Triathlon de Courchevel Hiver, Flo sur TV8 !

27 Mai 2021, 12:43pm

Publié par tcaboc34

Triathlon Dynastar X3
le 23 Mai 2021
à Courchevel
330 inscrits
184 individuels à l'arrivée (30 femmes, 154 hommes)

Le principe : Départ d'un participant toutes les 30 secondes pour effectuer du vélo (13,1km, 840m D+), du trail dans la neige (5,0km, 260m D+-) puis du ski alpi (3,1km, 630m D+).

Tom :
Le matin est frais, il faut monter en voiture à 2100m pour déposer skis, chaussures, bâtons, ... Plus on monte, plus il fait froid (logique). Il commence à pleuvoir puis à neiger... Flo commence à se demander pourquoi elle voulait faire cette course ? Puis moi pourquoi je l'ai suivie ?
Nous devons redescendre à vélo au départ, il faut donc choisir notre tenue pour la course. La même tenue pour pédaler, courir dans la neige et monter à skis... Heureusement, on peut laisser un sac au départ. On fait donc la descente sur route froide qui mouille les fesses avec manteau et pantalon.

Au départ, à côté des tremplins de Courchevel le Praz, il est difficile de s'échauffer. Flo part à 10h05, moi à 9h48. Le soleil arrive mais il fait encore froid. On voit de tout au départ; certains partent habillés pour le Groenland d'autres sont en tenue pour le tour de France. J'ai choisis d'être jambes nues avec un maillot manche longue et des gants d'été. Ce sera le bon choix ! Dans cette histoire, on a juste oublié la crème solaire sur les jambes. Fin mai, à 12h, sur la neige, à 2700m en plein soleil, nos jambes s'en rappelleront !

Flo :
Un triathlon d'hiver??? C'est à dire sans natation?? Uniquement du vélo (qui plus est, en montée), un trail, puis une montée en ski alpinisme (ski de rando typé légers pour monter), génial comme programme!! Cela faisait 2ans que je voulais le tenter MAIS la date était trop proche de l'UMS (Ultra Montée du Salève), et surtout je n'avais pas de matériel de ski alpi. Cette année, bingo, la date correspond, ni une ni deux, on s'équipe. On essaie vite fait le matériel lors du confinement (oups) dans la montée de Flaine, et ça fera bien l'affaire! Après tout, je sais faire du ski de fond, et je sais courir avec des bâtons dans la montée, donc je sais faire du ski alpi non??

Cet hiver, je pense avoir progressé en vélo, et malgré un ptit covid 1 mois et demi auparavant, je me sens en forme pour cette journée. J'avais prévenu Tom: par contre si il fait 3 degrés sous la flotte, j'y vais pas, y a des limites quand même !

Petit dej riz banane au studio, puis nous nous rendons au parc à vélo déposer nos affaires de course à pied et de ski. Il neige, il y a du brouillard.... Bon... Trop tard pour renoncer.... Gros stress sur la tenue à choisir pour la journée, dans le doute, je mets des vêtements partout, au parc de transition, dans mon sac que j'amène au départ... Nous descendons en vélo, la route est mouillée, il fait froid, mais le temps se dégage, il y a des éclaircies, et le temps se réchauffe petit à petit. Génial, nous décidons de partir en light, pour moi ce sera un T-shirt très léger par dessus ma trifonction, et des manchettes. 

Allez, encore une demi banane, et on part s'écahuffer avec Tom. Enfin moi je fais un peu semblant, Tom fait des allers retours dans la montée, j'en fais aussi, mais pas trop, je pars 17 min après lui, j'aurai le temps pensais-je...

Tom :
Je viens de partir avec le dossard 37, je suis à l'aise sur le vélo, satisfait de mes sensations après plusieurs minutes, quand le 39 me double !!! Il est parti une minute après et me double déjà ! Je prends un coup au moral mais je poursuis mon effort. Sur un rythme assez constant, en doublant certains participants, je m'approche de la zone de transition recouverte d'une épaisse couche de neige. Courir la dedans en chaussure de vélo, en portant le vélo est hyper difficile. "Rapidement", je passe à la marche. Je pose le vélo, il n'y en a qu'une bonne dizaine pour l'instant.

Saison 2021 : Triathlon de Courchevel Hiver, Flo sur TV8 !

Flo :
Tom s'élance, je l'encourage, puis je file déposer mes dernières affaires dans la salle tenue à disposition des coureurs. Finalement je n'ai pas le temps de m'échauffer plus que ça, quelques aller retours, et je rejoins le podium de départ. Je pars dans les 1ères féminines, les meilleures partent en dernier, notamment la favorite Laura Desplanche, qui part 17min après moi. 

Dès que je m'élance, je souris, le stress disparait, ça y est, je fais ce que j'aime, je roule. Je rattrape les féminines parties avant moi. Je rattrape un homme dans le village de Courchevel, le dépasse et l'encourage. Puis j'entends un vélo derrière moi, mince... je me fais déjà rattraper par la fille derrière ?!? J'accélère, je vais essayer de ne pas me laisser faire. Mais en fait je réalise que c'est ce gars que je viens de dépasser, qui se met dans ma roue. Bon, il m'a permis de ne pas m'endormir, mais j'espère ne pas avoir trop accélérer trop tôt! 

La montée continue, tout se passe bien, je rattrape encore un gars pensant que c'est une féminine. Il me dit de faire gaffe dans les derniers lacets, moi je me sens très bien, j'accélère encore quand j'entends que lui aussi se met dans ma roue. 

Puis viennent les derniers km dans le col de la Loze... Je suis collée ou c'est super raide??? Vraiment très dure cette portion, le rythme diminue fortement, j'avale une gorgée de gel cacahuète, dans le doute que ce soit un coup de barre lié à une diminution de la glycémie.

Saison 2021 : Triathlon de Courchevel Hiver, Flo sur TV8 !

Tom :
Enfin, je rejoins ma chaise, je m'assois, elle s'enfonce profondément et me projette en avant dans la neige. Pour une transition efficace c'est raté !
J'enlève mon casque, change de chaussures et pars pour la course. Houla ! Courir dans la neige profonde transformée, c'est une horreur !! Je vise les traces mais il y en a très peu et elles ne me correspondent pas. Elles sont souvent trop rapprochées. C'est difficile mais je suis très satisfait de mes sensations, il me reste de l'énergie et mes petits muscles répondent bien. Je double quelques coureurs, c'est bon pour le moral, mais ça fera encore moins de traces...
Vers la fin de la montée j'arrive sur une zone de plat. Je m'imagine alors accélérer la cadence et voler au dessus de la neige tel un kenyan sur sa piste cendrée. La réalité est bien différente, la neige est croûtée, il m'est impossible de courir. Je pose mon pied, la neige ne s'enfonce pas, mais dès que j'appuie pour courir mon pied s'enfonce et je n'avance pas. Résultat, après avoir couru dans la montée, je suis obligé de marcher sur le plat... Je me dis alors que ceux qui passeront après n'auront pas ce problème sur la neige tassée ou réchauffée. La descente arrive et c'est plus amusant. Déjà je cours, puis il faut gérer les appuis, la longueur de la foulée, la glisse... Bref c'est très plaisant !
J'aperçois Flo qui commence sa course. On s'encourage à distance.

Saison 2021 : Triathlon de Courchevel Hiver, Flo sur TV8 !

Flo :
La route s'arrête, je descends du vélo et cours dans la neige. C'est dur! Je porte mon vélo ou je le pousse? Je choisis un compromis des 2. Le speaker annonce l'arrivée des 1ère féminines avec mon arrivée. Un bénévole prends mon vélo, je cours comme je peux dans le parc, j'enfile mes baskets, c'est parti pour la partie trail.

Saison 2021 : Triathlon de Courchevel Hiver, Flo sur TV8 !

Flo :
Nous courrons sur le bitume en montée, ce n'est pas facile après le vélo. J'entends Tom au dessus de moi qui crie "Allez Flo!!", je ne le vois pas, mais je lui rends son encouragement, puis je le vois au dessus de moi, lui sur la partie descendante de son retour! Marrant de le croiser là!!

Puis nous courrons dans la neige, c'est très dur, pas d'appuis, il faut faire ses traces dans la neige, la neige s'enfonce... Malgré tout je m'oblige à maintenir un bon rythme, je rattrape des hommes partis avant moi. La partie descendante dans la neige est plutôt marrante, et je ne me sens pas trop ridicule en descente. Un dernier petit crochet qui remonte, avant de redescendre vers le parc de transition. Je ne me suis pas faite rattrapée, j'arrive donc la 1ère, et j'en profite pour lever les bras quand j'entends le speaker m'annoncer.

Saison 2021 : Triathlon de Courchevel Hiver, Flo sur TV8 !

Tom :
Je rejoins la zone de transition. La chaise recommence son cirque !Je n'arrive pas à m'assoir correctement, je lutte pour mettre mes chaussures de ski. Mon pied droit ne veut pas rentrer ! La neige, elle, rentre très bien dans la chaussure ! Quelques dizaines de secondes plus loin, je suis en chaussures de ski avec bâtons et skis !

Flo :
Re-parc de transition, je me casse un peu la gueule en courant tant bien que mal dans la neige. Cette transition me parait interminable, je ne suis pas bien rapide à mettre mes chaussures de ski, et avant de repartir, j'essai de finir mon gel de tout à l'heure (histoire de ne pas gâcher cette dernière goutte), et je bois bois bois... 

Saison 2021 : Triathlon de Courchevel Hiver, Flo sur TV8 !

Tom :
Je chausse mes skis devant TV8 Mont Blanc puis commence ma montée.
Mince j'ai farté les peaux mais ça ne glisse pas ! Il faut dire que la météo annoncée n'était pas aussi chaude... J'ai farté trop froid. Ou alors j'ai fixé les peaux à l'envers !?
Bref je continue mon effort. Assez vite, j'en ai un peu marre... Je me dis que le ski alpi ce n'est pas pour moi... Je ne retrouve pas la glisse et la vitesse du ski de fond, ni la cadence et le rythme de la course à pieds.
Je commence à ressentir la fatigue et me fais doubler. Le paysage est joli, je commence à penser au lieu du pique nique de ce midi... Je sors un peu de ma course. Je poursuis mon effort, j'ai envie d'arriver !
J'entends le speaker annoncer l'arrivée des participants précédents. Je retrouve un peu d'énergie pour enfin passer sous la ligne d'arrivée.

Je finis satisfait de ma course, surtout du vélo, de la course à pieds et de ma forme avant le ski. Je pense qu'il m'a manqué un peu de motivation et d'énergie sur les skis.

Classement : 55ème en 2h14'32"

Saison 2021 : Triathlon de Courchevel Hiver, Flo sur TV8 !

Flo :
Ca y est, on attaque la partie finale, je m'élance vite dans la pente, certainement échaudée par le fait d'être la 1ère à m'élancer, dans l'idée d'essayer de ne pas me faire rattraper. Je calme un peu le rythme, la caméra de la 8 mont blanc filme, j'essaye du coup de garder un rythme rapide, le gars me dit d'un air surpris que je suis rapide? Je fais ce que je peux, mais c'est une course quand même!

C'est dur, c'est long, c'est pas passionnant....Et j'ai faim, j'ai faim, j'ai super faim. Je me fixe des objectifs, tel poteau, tel endroit, pour rester concentrée. Un autre gars qui filme me conseille de faire glisser mes skis, pour moins me fatiguer. C'est vrai que je les soulevais comme en course à pied, maintenant je me concentre à faire glisser... Il n'y a pas un rendu de fou, ça glisse pas comme en ski de fond!!! Petit virage sur la gauche, replat, je retrouve du punch quand j'aperçois l'arrivée, encore au loin. Petite descente (on fait quoi en descente?? On pousse, on cours, on laisse glisser?? Je fais un compromis de tout ça). Je lance mon sprint final... Euh, c'est encore un peu tôt, je suis obligée de calmer, encore quelques mètres... Et ça y est, je passe sous l'arche d'arrivée, je sonne la cloche, en 2h12. Très contente, je lève les bras, enthousiaste à l'idée d'avoir réussi à boucler ce triathlon des neiges. Je craignais un gros coup de barre dans la partie ski, mais malgré la faim, je pense avoir réussi à maintenir un bon rythme, je suis satisfaite. 

La TV8 me propose de m'interviewer, bien sur que j'accepte, c'est pas tous les jours que l'on me fait ce genre de surprise!

Puis j'attends un peu l'arrivée des autres filles, mais dès qu'une benne est prête à descendre, je monte dedans. Avant que les portes ne se ferment, j'entends que l'on va faire le podium femme, et je suis appelée! Ah bon??? J'attrape mes skis et sors en courant, je rejoins le podium à l'arrache!! Je suis appelée? Je suis 3ème!! Super! On fait la photo avec Laura Desplanche, 1ère en 2h06, et Marianna Jagercikova en 2h09. Je reçois un masque Dynastar (à mettre sur les yeux, pas sur la bouche!!)

Saison 2021 : Triathlon de Courchevel Hiver, Flo sur TV8 !
  Vélo T1 Course T2 Ski Total
Flo 50'19" 2'33" 35'36" 3'39" 40'04" 2h12'13"
             
Tom 47'49" 3'02" 35'50" 4'06" 43'44" 2h14'32"

 

Saison 2021 : Triathlon de Courchevel Hiver, Flo sur TV8 !

Je rejoins Tom en bas, au parc de transition, puis nous redescendons notre matériel tant bien que mal vers la voiture. Petit pique nique bien mérité, j'avais vraiment faim ;))!

Voir les commentaires

Saison 2020, Flo et Tom, UMS 2020 : Masqués dans la boue !

14 Octobre 2020, 14:30pm

Publié par Flo et Tom

le 10 Octobre 2020
Ultra Montée du Salève

248 inscrits, 165 présents
Une forte pluie était annoncée par la météo, cela explique en partie les désistements.

Le principe est simple. Faire le plus de montées possible en 6h sachant que la descente s'effectue en téléphérique ! Une montée représente 3,2 km pour 666m de dénivelé !

Qui est présent ce matin là ?
Les favoris et la boue ! Onze participants réussiront à réaliser 8 montées contre quinze l'an passé avec des conditions plus rapides (terrain sec).
Qui est absent ?
La forte pluie qui est tombée en fin de nuit. Nous n'aurons que quelques gouttes de temps en temps !

Tom :
Ce n'est pas à priori une course qui m'intéresse en raison de sa longueur de 6 heures... Je préfère les efforts plus court ! Mais cette course à l'avantage d'être proche de chez nous, de ne pas être annulée et de ne pas provoquer de blessures car il n'y a pas de descente.
J'ai, à plusieurs reprises, fait une seule montée à l'entrainement. Je sais donc que je peux être rapide sur une montée. Il me reste à voir c'que ça donne sur 6, 7 ou 8 montées ?
Flo s'est moins entrainée sur les montées que les années précédentes mais je sais qu'elle est en forme et qu'elle a fait quelques sorties "longues" à vélo très bénéfiques pour tenir sur les 6h. Je pense donc qu'elle sera performante. La boue l'handicape en revanche en peu plus, car elle l'oblige à augmenter la poussée sur les bâtons !

Départ Hommes 10h00 : Je suis en bleu avec chaussures oranges

Départ Hommes 10h00 : Je suis en bleu avec chaussures oranges

Flo :
3ème participation à l'UMS pour ma part, mais cette fois sans mon coach qui me donne mon ravito au départ de la benne ;)

Je sens Tom ultra motivé, je pense qu'il peut faire 8 montées. Mais la pluie de ces derniers jours a rendu le terrain très glissant, y arrivera-t-il dans ces conditions? Pour ma part, je suis un peu moins motivée que les 2 années précédentes, et moins entrainée spécifiquement à ce genre d'effort. Mes 2 dernières montées datent d'il y a 3 semaines en arrière. Au départ il ne fait pas si froid que ça, tant mieux, je partirai avec seulement mon T-shirt, et dans mon sac à dos j'ai ma flasque, des abricots sec, 2barres, 2gels, et des pastilles à mettre dans l'eau.

Départ Femmes 10h03 : Masquées sur 300m

Départ Femmes 10h03 : Masquées sur 300m

Départ Femmes : 111 (Iris) ; 112 (Flo) ; 113 (Lucie) ; 115 (Laure) ; 116 (Corinne)

Départ Femmes : 111 (Iris) ; 112 (Flo) ; 113 (Lucie) ; 115 (Laure) ; 116 (Corinne)

Tom : 1ère montée
Le poueeettt est donné à 10h00. Le parcours commence par 700m de route légèrement descendante. Je suis environ 15ème au premier virage puis 10 ou 11ème au début de la montée. Je m'amuse à monter relativement vite, je ne pense surtout pas aux 6h mais plutôt à cette montée. Benoit Chauvet me double en passant par une partie extrêmement raide ! Il arrivera en tête de cette première montée. Vous pouvez lire son expérience intéressante en cliquant sur son nom.
Ensuite, je gagne quelques places et me retrouve 6ème, seul entre deux groupes jusqu'à l'arrivée.
Première évidence : la boue ça glisse et on y laisse de l'énergie... Il est impossible de courir sur certaines portions qui se courent habituellement...
Deuxième évidence : c'était plaisant de faire cette 1ère montée avec ou tout proche des meilleurs, mais ce n'était peut être pas très stratégique pour tenir les 6h !

(31'25")

Fin de la 1ère montée : parti vite, 31'25", je suis 6ème !

Fin de la 1ère montée : parti vite, 31'25", je suis 6ème !

Combien de temps vais-je tenir ?

Combien de temps vais-je tenir ?

Tom: 1ère descente
Cause organisation anti-Covid, il était interdit d'avoir un ravitaillement personnel au téléphérique. J'aurai aimé avoir un sac en haut avec mon ravitaillement. Je transporte donc une petite banane (ou ceinture pour les traileurs) dans laquelle il y a une flasque d'eau vide à remplir au ravitaillement officiel et quelques gels ou barres énergétiques pleines pour manger dans la benne.
Dans cette première benne, nous sommes quinze. Je regarde les "stars" qui m'entourent mais je ne les connais pas car ils ne courent pas en MotoGP...
Ma stratégie est simple dans la benne : je m'assoie au sol, je discute un peu, je mange et je bois. Je n'ai donc pas souvent mon masque sur la bouche. Je ressemble à un SDF affamé à qui on aurait donné des gels ou barres énergétiques...

Flo : 1ère montée

Je me place dans la tête de groupe, je suis Iris et Lucie (pas les deux en même temps, mais je cours derrière). Puis je vois qu'une fille tente de nous dépasser, j'accélère alors et me place en tête de groupe dans la partie roulante. Puis quand la montée commence, Iris prend la tête suivie de Lucie. Je double Lucie dans les escaliers, et Iris me distance petit à petit. Je glisse énormément dans la partie haute de la foret! Puis au moment ou l'on sort de la foret, impossible de me remettre à courir, le terrain est une vraie patinoire! Je trouve déjà la 1ère montée très dure dans ces conditions! Et pourtant le chrono n'est pas formidable...34'33
 

Arrivée 1ère montée : 2ème en 34'33"

Arrivée 1ère montée : 2ème en 34'33"

Flo : 1ère descente

J'arrive dans le hall, et Gérard me dit que la benne part bientôt, je chope vite une bouteille de St Yorre au passage et cours pour attraper la benne. On attend quand meme Lucie qui arrive quelques secondes après. Je n'arrive pas à manger, je suis trop dans le speed, je bois seulement un peu de St Yorre.
 

Masqués dans la benne sauf pour manger ou boire !

Masqués dans la benne sauf pour manger ou boire !

Tom : 2ème montée
A la sortie de la benne, je repars dernier, donc 15ème (voir vidéo en bas). Il faut maintenant que je gère mon effort pour tenir les 6h. Pas question de jouer encore à celui qui coure avec les "stars" qu'il ne connait pas pour risquer d'arriver derrière les anonymes qu'il connait !
Je les laisse donc prendre un peu de distance sur la route descendante pour dérouler un peu mes jambes déjà bien dures avant la montée.
Je parviens ensuite à trouver un rythme qui me semble bon, que je tiens jusqu'en haut. Je prends encore la benne avec les meilleurs, sauf le premier.

(33'14")

2ème montée : je commence à gérer (33'14" , 12ème temps)

2ème montée : je commence à gérer (33'14" , 12ème temps)

Tom : 2ème descente
Au sol, dans la benne, je discute, je mange et je bois !
Je vais entrer dans l'inconnu car je n'ai jamais fait 3 montées de suite. Je ressens déjà une certaine fatigue mais il y a une bonne nouvelle. Habituellement, sur le sec, des douleurs arrivent dans les mollets. Mais avec la boue, il est impossible de pousser fort avec les pieds. Je n'ai donc aucune douleur aux mollets !

Flo : 2ème montée
Dès la sortie de la benne, Lucie part en trombe, suivie par Iris. Je rattrape les filles, Iris prend de l'avance dans la montée, je suis 2ème, mais Iris me mets beaucoup d'avance rapidement. De nouveau je glisse beaucoup à la fin de la foret, ma stratégie n'est pas bonne, j'essai de couper pour aller au plus droit, mais je perds trop de temps à glisser.

J'arrive en haut, Gérard me dit que la benne part dans 20 secondes. De nouveau j'attrape une bouteille d'eau au passage et monte dans la benne. Je mange une partie de ma barre tirée de mon sac, remplie tant bien que mal ma flasque avec une pastille. Ca va trop vite pour moi, je n'ai pas le temps de récupérer, je dis que je ne pourrais pas suivre ce rythme.

Flo dans un passage plutôt raide !!

Flo dans un passage plutôt raide !!

Tom : 3ème montée
L'état général est encore bon, mais les jambes sont vraiment dures!! Je m'aide de plus en plus des bâtons. Mes bras semblent mieux récupérer que mes jambes !
Je commence à rattraper quelques coureurs qui sont dans leur deuxième montée. Mentalement cela permet de penser aux dépassements et de partager quelques mots. La montée semble alors moins longue...
De justesse, je monte dans la benne avec les meilleurs, sauf le premier. En réponse à ma question, ils s'accordent à dire que nous sommes dans les temps pour en faire HUIT !! Je vais leur passer mes jambes, l'accordement serait alors bien différent ! De toutes façons, je prends les montées les unes après les autres sans rien calculer sauf :
- s'asseoir, manger, boire et discuter (plus ou moins car il parait qu'il ne faut pas parler la bouche pleine) dans la benne ! Et le masque bien sur !

D'ailleurs mon masque que je porte accroché à mon bras, proche de mon aisselle commence vraiment à être d'une hygiène douteuse (sueur, boue, morve). Dans la benne, on a le choix ! Manger ou mettre le masque ? Tu préfères quoi ? Euhhh... Je ne réponds pas la bouche pleine !

(34'54")

Saison 2020, Flo et Tom, UMS 2020 : Masqués dans la boue !

Flo : 3ème montée
Iris prend tout de suite le large. Lucie n'était pas dans cette benne. Norbert, un très agréable participant, me suit de près. Il est sympa, il salue tout le monde, on s'encourage, je lui dis de passer devant, ce qu'il fera au niveau des marches. Il m'impressionne, il n'est pas tout jeune!!

Je change de tactique et prends vers la droite en haut de la foret, ça glisse un peu moins. A l'arrivée, j'ai plus de temps, je peux faire remplir ma flasque, mange une banane et des ravitos (barre salée) de l'organisation. 

Saison 2020, Flo et Tom, UMS 2020 : Masqués dans la boue !

Tom : 4ème montée
Mince, des crampes arrivent, à un endroit très inattendu... Les mollets ça va bien, les quadriceps et les ischios sont raides mais ne crampent pas... Mais que se passe-t-il avec mes adducteurs ? Je n'ai jamais eu de crampes ici... La réponse est simple. Avec la boue, les appuis ont tendances à s'écarter car la chaussure glisse. Les adducteurs se contractent donc pour empêcher ce glissement. Je cherche donc à poser mon pied sous mon centre de gravité, comme si je devais marcher sur une ligne. Me voila donc inscrit sur une course longue et difficile à devoir me déplacer comme une Top Model. Jusque là, le seul point commun que j'avais avec les top models c'était mon IMC (indice de masse corporel). Qui a dit la drogue !!?
C'est surtout sur la fin de la montée, que les crampes me gênent le plus. Il y a moins de pente, plus de boue et normalement on va plus vite...
Un endroit où je croise Damien, venu supporter les coureurs. Il m'annonce que Flo remonte et qu'elle va bien. Je me dis cool ! Quelle machine celle là ! Mais si je pouvais rester devant elle je préfèrerais !!
Arrivé à la benne, Gérard me dit, c'est bien Thomas ! Flo va bien aussi, elle remonte!
Je suis content qu'elle aille bien, mais pourquoi s'acharnent-t-ils à me dire qu'elle va me dépasser ? Bleuf ou réalité ? Les deux savent que Flo est mon adversaire préféré !
...s'asseoir, manger, boire, discuter (parfois tout seul)...
Une fois en bas, je repasse à la voiture pour recharger ma banane pour tenter de tenir jusqu'à la fin. Je prends alors des gels "No Cramp". Je ne suis pas très bon en anglais mais je pense comprendre l'objectif de ce gel !

(37'39")

Saison 2020, Flo et Tom, UMS 2020 : Masqués dans la boue !

Flo : 4ème montée
Nous repartons, Sylvère file devant, je continue avec Steeve et Norbert, mes coéquipiers que je retrouverai à chaque fois dans les bennes! L'ambiance est très bonne d'ailleurs, on est content de faire la course, même si c'est dure, on s'encourage, c'est très agréable! Par contre je ressens un coup de barre dans la 4ème montée. Les 2 autres années, c'était dans la 5ème que je flanchais, là je sens que ça arrive plus tot... Gérard me tient au courant de l'avancée de Tom, il est avec le groupe de tête, c'est cool! A son avis, la 8ème montée ne sera pas possible pour moi dans ces conditions. C'est ce que je pense aussi!! Mais au moins il ne pleut plus, et je n'ai pas froid.

Dans la benne, ça sera gel tiré du sac et abricots secs! Psychologiquement, on est bien avec les compères, on a fait la moitié!

Saison 2020, Flo et Tom, UMS 2020 : Masqués dans la boue !

Tom : 5ème montée
Je ne le sais pas sur le moment, mais je suis alors 13ème de la course. Et Flo ne remonte pas, même si je le pense sur le moment car je sens mon rythme  faiblir.
Mes débuts de crampes en sont au même niveau. Elles me gênent, mais je peux toujours monter. De mémoire, je me rappelle que la cinquième montée était souvent très difficile pour Flo...
Je constate que je double quelques coureurs de la "première benne". Je suis surpris car je me trouve lent. Je commence alors à calculer les temps que je dois faire pour parvenir à faire huit montées. Je galère un peu mais ça m'occupe une bonne partie de la montée. J'en déduis que si je reste vers les 40' par montée, je pourrai faire la huitième sans stress, si tout va bien... Je regarde donc le chrono en bas et en haut pour estimer mon temps par montée. Arrivé en haut, je calcule donc que j'ai mis environ 40 minutes. Il ne faut donc pas trop baisser de rythme...

S'asseoir, manger, boire, discuter... ce petit rituel fait du bien !
(39'49")
 

Départ dans 30 secondes!!!

Départ dans 30 secondes!!!

Flo : 5ème montée

Étonnamment, j'arrive à me reprendre, et à avancer régulièrement, à bien pousser sur les bâtons. Je ne mets que quelques secondes de plus par rapport à la 4ème montée. Ravito banane et gâteau du ravito à la figue, très sucré, mais ça passe bien.
 

Un de la "première benne" que je rattrape !

Un de la "première benne" que je rattrape !

Tom : 6ème montée
Oula... Les débuts de crampes sont toujours là, mais la n'est plus le problème principal. Maintenant j'ai l'impression que je faiblis fortement... Vais-je arriver en haut ? Je m'emploie pour ne pas lâcher et conserver un minimum de rythme. Heureusement, je double quelques "première benne". Je me dis qu'ils doivent vraiment être très mal si je les double alors que j'ai de grosses difficultés à monter cette sixième montée... Je me dis alors, pas grave si je me traîne, je veux essayer d'en faire huit. Bizarre, j'en ai marre mais je veux en faire encore deux ! Un peu comme si l'idée était d'en faire huit pour valider un travail et passer à autre chose. Qu'on ne me parle plus de l'UMS ! Je constate en haut que j'ai mis plus de 41 minutes.

S'asseoir, manger, boire, discuter... peut être pour la dernière fois...
(41'04")

Saison 2020, Flo et Tom, UMS 2020 : Masqués dans la boue !

Flo : 6ème montée

Nous courons avec Steeve et Norbert, Norbert est encore en forme, il prend la tete. Je dépasse Steeve. Puis de nouveau je craque, c'est vraiment dur, le chrono s'écroule à nouveau. Damien m'encourage depuis son poste à quelques mètres de l'arrivée. Papa est en haut, je lui dis que j'ai envie de pleurer tellement je trouve ça dur! Mais je suis très contente de le voir! Ravito banane et gâteau sucré, toujours un peu à l'arrache dans la benne. Je me retrouve toujours à galérer avec ma flasque, j'essai de mettre une pastille dedans, puis je perds le bouchon. Bref, je ne suis pas très efficace!

 

Saison 2020, Flo et Tom, UMS 2020 : Masqués dans la boue !

Tom : 7ème montée
Bon c'est simple :
- Soit c'est ta dernière montée et il faut donc donner tout ce qui te reste !
- Soit tu veux faire une huitième sans stress et il faut donc aller vite sur cette septième montée !
Je m'arrache donc comme je peux. Je n'ai plus rien dans les jambes, je pousse fort avec les bras qui me servent maintenant autant que les jambes. Je suis surpris de la récupération des bras, une descente en benne et c'est presque neuf ! Je fais ce que je peux mais je ne vais pas bien vite... Je pense à Arnaud qu'il me donne un peu de sa force.
Je double certains concurrents qui me semblent être des zombies tellement ils sont "out" !
J'arrive enfin en haut. Je calcule... Mince j'ai oublié le temps du bas... Avec le chrono du haut j'en déduis que moins de 45 minutes sur la huitième me permettrait de finir dans les temps. Ca devrait donc le faire sans stress.

S'asseoir, manger, boire, discuter... pour la dernière fois...
(41'00" , 8ème temps !? )

Saison 2020, Flo et Tom, UMS 2020 : Masqués dans la boue !

Flo : 7ème montée

Je ne suis sure de rien dans cette montée, je pense que c'est la dernière, alors j'essai de m'arracher, mais évidement ça ne marche pas très bien! Par contre ça fait du bien de sentir qu'on se rapproche de la fin de l'épreuve. J'ai des crampes dues aux nombreuses glissades, mais au final, le fait de moins courir et de courir moins vite, a fait que les mollets tiraient moins par rapport à l'an dernier. 

A l'arrivée, Gérard me dit que si je prends cette benne, il me restera 37' pour faire la 8ème montée dans les temps. Je sais pertinament que c'est impossible, ma 7ème montée s'est faite en 42'39, et impossible d'aller plus vite. Néanmoins je monte dans la benne. Je prends mon gel "coup de fouet", on ne sait jamais, des fois qu'il me donne des ailes. Sylvère tente aussi sa 8ème, mais comme il est parti dans la 3ème vague, il a plus de marge. Norbert aussi tentera sa 8ème, et un homme avec un serre tete licorne tentera sa 7ème. 

 
 

Saison 2020, Flo et Tom, UMS 2020 : Masqués dans la boue !

Tom : 8ème montée
Dernière montée, maintenant c'est certain !
L'objectif est d'arriver dans les temps. Facile ! Sauf si je me choppe la crampe du siècle qui m'empêcherait d'avancer. Je monte donc en gestion, en profitant du moment. Un peu comme un tour d'honneur pour revenir au MotoGP. Je suis un peu seul au monde, je ne double qu'un participant !
Bizarrement, j'arrive en haut sans trouver cette dernière montée interminable.

41'22" (8ème temps !!?)
Classement après 6h de course : 10ème en 5h00'25"

Debout, sans manger, sans boire, nous redescendons satisfaits de notre course. Je suis très agréablement surpris de mon résultat ainsi que de ma résistance sur ces 6h. J'obtiens même mes meilleurs classements par montée sur la 1ere (normal) mais aussi sur mes trois dernières montées...
Puis Flo fait une très belle course malgré des conditions qui ne lui sont pas favorables. De plus, nous obtenons des lots du magasins BIO du coin, ce qui nous convient parfaitement.
Je ne ferai pas de commentaire sur les chèques pour ne pas fâcher le club organisateur qui est le notre... Je le remercie d'ailleurs d'avoir pris les mesures permettant à la course d'avoir lieu. Peut être notre dernière course avant 2046 !? Puisque maintenant si j'ai bien compris, nous sommes en France avec un seul objectif, travailler pour maintenir la croissance... Mais pourquoi (ou pour qui?) maintenir la croissance ? Vous avez 6h !

Arrivée de la 7ème montée, j'ai pas l'air ravie ravie...

Arrivée de la 7ème montée, j'ai pas l'air ravie ravie...

Flo : 8ème montée

J'aperçois Maman et Thaïs au départ!! Super contente de les voir, je ne savais pas que Maman viendrait avec Thaïs !! 
Sylvère file, Norbert me double rapidement. Je marche quasi tout le temps, je n'arrive plus à courir, je n'arrive même pas à essayer. Je monte, l'homme licorne derrière moi. Florent est dans la foret, il me dit qu'il lui semble que je ne serai pas dans les temps. Je le rassure, je sais bien que c'est impossible, je ne serai pas déçue à l'arrivée de ne pas y être arrivée. Par contre je n'ai aucune idée de mon classement général. Je me demande si Lucie ou Laure, ou d'autres, ont mis moins de temps sur l'ensemble des montées, mais que je ne le sache pas car nous ne courrions pas ensemble.

J'ai mis 46'58 dans cette dernière, soit 10 min de trop. Pas de regret, je savais dès le début que les conditions d'aujourd'hui ne me permettraient pas de valider ces 8 montées. 

A l'arrivée, Tom m'attend, puis file se mettre au chaud dans le hall. Je discute avec Damien et Christophe, je suis contente pour ce dernier, il a réussi à faire ses 7 montées. Damien m'annonce que je suis 2ème femme, je suis contente!! Mais que cette édition fut dure!! Iris est 1ère avec 8 montées, puis suivent Laure, Lucie et Mélanie (une fille issue de l'utra trail). Je suis ravie et très impressionnée par Tom, il a réussi à faire ses 8 montées!! Dans ces conditions, c'est un exploit!! Est ce que j'ai déjà dit que c'était dur??!

Saison 2020, Flo et Tom, UMS 2020 : Masqués dans la boue !
Ah ça y est, ça s'arrête enfin! A la bouffe!!!

Ah ça y est, ça s'arrête enfin! A la bouffe!!!

 

Montée1

Montée5

Montée2

Montée6

Montée3

Montée7

Montée4

Montée8

général
Florence 34'33" 35'47" 37'33" 39'35" 2h27'28
  2eme 2eme 3eme 3eme 2eme
  40'09" 41'32" 42'39" ..'.." 4h31'46
  2eme 3eme 3eme ... 2eme
           
Thomas 31'25" 33'14" 34'54" 37'39" 2h17'12
  6eme 12eme 13eme 12eme 13eme
  39'49" 41'04" 41'00" 41'22" 5h00'25
  13eme 9eme 8eme 8eme 10eme
Flo deuxième femme !

Flo deuxième femme !

Iris et Tom, première équipe mixte

Iris et Tom, première équipe mixte

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>